Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > L’insomnie au rossignol

L’insomnie au rossignol

Un texte écrit par Roselyne Sibille

lundi 8 septembre 2014, par Le Collectif Sistoeurs


La nuit lisse l’espace
les heures
La lune avance
immobile dans son halo
saupoudre la brume
luminescente
dilue les arbres

Une grenouille balance l’épaisseur des lointains
Les étoiles effleurent les branches
La hulotte jette une fusée mélancolique

Parfum d’iris d’humus et de menthe sauvage

Un âne pulse par salves ses braiments inquiets

Assise face à l’invisible
je collecte le cadeau de l’insomnie au rossignol
qui roule
trille
alterne
interroge
répète raye
s’élance
siffle et précise
souligne
cisèle
rabote des copeaux
coule
soulève
empile -précis- des sons
tapote percute cliquette
dicte en morse insiste "Bâtis Bâtis Bâtis"
tremble
se gargarise
vrille
slalome
virevolte

lèche
lape une limpide litanie
parsème
minaude
nie nie nie
palpite
clapote

répète enthousiaste
bégaie en Tu

Jamais ne chante

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.