Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > Les enfants oubliés de Mayotte

Les enfants oubliés de Mayotte

lundi 7 novembre 2011, par Flô Bouilloux

Ma mère habite à Mayotte depuis maintenant 3 mois dont 7 semaines de grève générale... Elle découvre une autre culture, un fonctionnement et des enjeux coloniaux... et des situations absurdes, comme celles de ces " enfants perdus ", dont elle a écrit un poème.

***


Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Petits et grands enfants sur des barrages routiers
Qui agressaient les gens de leurs propos blessants
Ils étaient énervés, ils étaient vingt et cent.

Ils se croyaient des hommes, n’étaient que des enfants
Depuis longtemps avaient été abandonnés
Leurs familles sans papier par bateau renvoyées
Ils ne devaient plus jamais revoir leurs parents.

Ils venaient d’Anjouan, d’Afrique ou de Mada
Entassés par dizaines dans de petits kwanas
Venus chercher l’espoir dans l’illégalité
Ils voulaient simplement un peu de liberté.

Enfants sans famille, sans maison, sans argent,
Jeunes mineurs délaissés de 7 à 18 ans
Ils survivaient par le vol et la mendicité
Éventraient les poubelles pour avoir à manger.

Une épine dans le pied du Conseil Général
Du gouvernement, de l’état en général,
Ils sont français, leur mère les a eus sur le sol
Mais ils grandissent sans éducation ni école.

Orphelins sans toit ni droit et sans foi ni loi
Délinquants ils deviennent tout-puissants comme des rois
Élevant la haine en drapeau de bataille
Ils rackettent les blancs sans chercher de travail.

Mais qui sera donc de taille à les arrêter ?
Les gendarmes la police se sont associés
Avec flashball, lacrymo et tout l’arsenal
Ils s’enfuient comme un vol de moineaux en cavale.

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers,
Petits et grands enfants de Mayotte oubliés
Venus chercher l’espoir d’un peu de liberté
Trouveront-ils enfin un peu d’humanité ?

Nicole GUETTET, d’après Jean FERRAT

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.