Sistoeurs

Accueil du site > Music > SWIFT GUAD Le Narvalow de Montreuil

SWIFT GUAD Le Narvalow de Montreuil

dimanche 19 février 2012, par Keira Maameri

Il y a des noms qui sonnent familier et au final on se rend compte que nous ne les connaissons pas. A contrario il y a des noms qui ne parlent à personne. On souhaiterait qu’il en soit autrement, on peut même avoir une certaine incompréhension au vu du talent, mais aussi au vu du public qu’ils génèrent et qu’ils sont capables de déplacer à chacun de leurs concerts.

De mon point de vue, le rappeur montreuillois, SWIFT GUAD en fait partie. C’est le genre d’artiste sans communication mainstream, sans visibilité aucune, si ce n’est une petite fenêtre dans les médias spécialisés du net, et encore ça reste à vérifier de près. Il arrive tout de même à vendre et à faire salles combles lors des concerts parisiens auxquels j’ai pu assister. Il peut compter jusque là sur un public fidèle et un bouche à oreille qui fonctionne à merveille.

Swift Guad a deux albums et quatre mixtapes au compteur :

* La mixtape "Avant l’hécatombe" 2007
* L’album "Hécatombe" 2008
* La mixtape "Après l’hécatombe" 2008
* La mixtape "Le prélude" 2009
* La mixtape "Conçu pour casser du MC" 2010
* L’album "Hécatombe 2.0" 2011

Avec son dernier album, Hécatombe 2.0, Swift nous offre de très bons morceaux et surtout de beaux featurings. Beaucoup de thèmes "hip hopiens" sombres où il parle de ce et de ceux qu’il connait.

Puisque la période des cadeaux de fin d’année est passée, on pourra quand même trouver l’excuse d’offrir le dernier album de Swift Guad lors d’une fête quelconque, d’un anniversaire voire même sans aucune raison, pour la frangine, le cousin ou le frère qui écoute du bon hip hop français. Et qui sait, peut être même au pote qui passe son temps à dénigrer le rap français, Swiftguad saura les réconcilier avec du rap français de qualité !

crédit photo : Hélène Tilman

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.