Sistoeurs

Accueil du site > Prose Hack > Docile

Docile

vendredi 11 novembre 2016, par Marlène T.


Tu attends là, presque docile, installée dans ta peau comme dans une petite salle d’attente. Tu t’impatientes un peu, parfois. Tu regardes ta montre, tu regardes les jours qui coulent comme des grains dans un sablier. Tu attends là. Comme si quelqu’un allait venir te chercher, te prendre par la main, t’appeler par ton prénom, te prévenir que c’est ton tour. Comme si quelqu’un allait t’annoncer avec un sourire professionnel que ton cœur et tes dents sont en parfait état, que c’est bon, tu peux vivre maintenant ! Mais il n’y a ni rendez-vous à prendre ni permission à demander lorsqu’il s’agit de vivre. Ouvre les portes, les fenêtres, les bras, les yeux. Respire l’horizon, embrasse l’aube, bois le ciel et colorie la mer. Navigue, va aussi loin que possible, même immobile. Escalade tes rêves et écoute le vent. Il reste tellement à faire avant qu’un jour décide, sur un coup de tête, de devenir ton dernier.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.