Sistoeurs

Accueil du site > Prose Hack > Seconde peau

Seconde peau

lundi 10 mars 2014, par Marianne Desroziers


Sa seconde peau. Noire, transparente, lisse, brillante, un rien satinée, finement ajourée, élastique et délicate, parfaitement unifiée. Laissant apparaître un grain de beauté. Laissant deviner le bleu d’une veine. Laissant voir l’ombre d’une cicatrice ancienne.

Elle l’avait choisie comme on choisit un bon vin ou un parfum de luxe, avec lenteur, application, délicatesse. Mais avec sérieux aussi. Comme une experte. C’était une affaire de première importance. Elle n’avait pas droit à l’erreur.

Elle avait pris tout son temps pour sélectionner sa seconde peau. Cela avait duré presque une heure. Elle en avait observé plusieurs du coin de l’œil, comme par en-dessous, sans oser vraiment, pas certaine qu’elles en vaillent la peine. Elle en avait comparé trois ou quatre, qu’elle trouvait de meilleure facture. Puis elle avait jeté son dévolu sur l’une d’elle. Elle l’avait touchée, caressée, respirée, écoutée vibrer sous ses doigts.

Ses doigts. Ses longs doigts fins impeccablement manucurés. Ses doigts qui couraient si bien sur la seconde peau. Des petits crissements à la limite du supportable.

Ce qui s’était passé entre elle et sa seconde peau était de l’ordre du coup de foudre, de la rencontre mystique. Elles étaient faites l’une pour l’autre. Après qu’elle eut choisi sa seconde peau, sa seconde peau l’adopta.

La seconde peau de Madame, celle qu’elle offrira aux hommes de passage qui parfois s’attardent. Une paire de bas de soie noire.

Répondre à cet article

1 Message

  • Seconde peau

    10 mars 2014 21:46, par Dominique Dupuy
    Bienvenue Marianne et merci pour ce très joli texte. Tout en douceur, raffinement, féminité et beauté. Dominique

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.