Sistoeurs

Accueil du site > Music > KT Gorique – Akwaba

KT Gorique – Akwaba

dimanche 28 juin 2020, par Le Collectif Sistoeurs

Après avoir quitté la Côte d’Ivoire à l’âge de 11 ans, KT Gorique a été éloignée de ses racines et d’une grande partie de sa famille pendant 16 ans. Ayant du mal à comprendre qui elle était et à trouver sa place dans le monde, la musique a toujours été son échappatoire et son moyen d’expression. Le reggae et la musique africaine ont toujours inspiré et influencé son rap, mais la fusion n’était alors jusque-là, pas entièrement assumée. Après une première proposition de son hybride avec l’EP Kunta Kita, KT comprit qu’elle était sur la bonne voie mais qu’il manquait encore quelque chose ; la clé qui ouvrirait une porte qui la mènerait vers un son qui lui ressemble vraiment.

Juin 2018, elle embarqua enfin vers Abidjan. L’adulte et l’artiste qu’elle était devenue redécouvraient enfin les origines, les fondamentaux. C’est alors que tout devint clair. Ce qui lui manquait, c’était l’équilibre. L’équilibre entre tout ce qui faisait d’elle ce qu’elle était, sans rien exclure, le bon comme le mauvais. Un mélange astucieux entre ses amours les plus anciens et la vision qu’elle avait pour son futur. Quelques mois plus tard, elle appela ce nouveau style : Future Roots. C’est ainsi qu’est né AKWABA, un titre qui n’a pas été choisi par hasard. En Baoulé (dialecte ivoirien), ce mot signifie « bienvenue ». Comme une invitation à entrer dans un nouveau monde, à découvrir, à explorer, mais aussi à changer pour aller vers le mieux, vers une meilleure version de nous-mêmes.

KT a choisi d’adopter un son hybride jusqu’à lui coller à la peau. Étant métisse, il était évident pour elle que sa musique devait l’être. Elle a élaboré une fusion unique mêlant reggae et Hip Hop moderne, en y ajoutant des touches de musique africaine, de grosses mélodies jouées par d’imposantes guitares. Le choix des instruments à la fois typique du Reggae et de la Trap, associé aux kalimbas, balafons et autres instruments traditionnels de la musique noire, offre ici quelque chose d’unique en termes d’univers sonore. Quant aux punchlines, elles sont amenées de manière encore plus directe et percutante. KT aborde de nombreux sujets sur lesquels elle n’avait jamais écrit (notamment l’argent et la foi) mais surtout, comme elle le dit très bien dans Real Badman : « j’suis plus intimidée ; j’suis plus un enfant c’est terminé ». Déjà très ferme dans ses positions et ses propos dès ses débuts, KT apparaît ici encore plus déterminée, plus enragée, mais aussi plus sûre d’elle et plus sage. Kita (son alter égo qui représente l’adulte/la guerrière) a pris le pas sur la petite fille pour délivrer un message inspirant, de motivation, de lutte, de spiritualité, et de transcendance.

Tracklist :

01 – Airforce
02 – Interlude : Akwaba
03 – Kendrick
04 – Time Come Feat. Reverie
05 – Dieu Merci
06 – Pensée Ft. Taïro
07 – Interlude : CFA
08 – Ça m’énerve
09 – Shake It
10 – Like A Bird
11 – Switch
12 – Interlude : Vide
13 – Ci Ca
14 – Quitte-la
15 – Braille Ft. Soom T
16 – Nuh Body Ft. Volodia
17 - Interlude : Gloire
18 - Real Badman
19 - Walou
20 - J’ai Vu Ft. Melan
21 - Life
22 - Interlude : Fin

AKWABA – Track by track

AIRFORCE

Après tout ce qu’on a traversé, inutile de s’arrêter en si bon chemin. Morceau d’ouverture de AKWABA ; « Fuck le monde, d’abord fuck le rap / Fuck les rappeurs je fais de l’art » – KT retrace les difficultés qu’elle a traversé depuis ses débuts dans la musique. Entre déception et désillusion, elle raconte comment par passion profonde pour la musique, elle n’a jamais baissé les bras. Comme un hymne à la persévérance, le refrain est à l’image d’un mantra qu’on se répèterait chaque jour pour se donner la force de continuer à se battre pour nos rêves. Les quelques skanks qui apparaissent de temps en temps dans le beat, fusionnés aux grosses guitares électriques qui percutent les drums maintiennent la tension, tandis que le sample nous fait planer. Cette instrumentale originale et l’expression artistique de KT apparaît à la fois comme un virage sec, mais aussi une évidence. « Can’t stop, won’t stop » ; rien n’y personne n’empêchera cette femme d’être elle-même, et de dire ce qu’elle a à dire.

KENDRICK

« Avoir la Kendrick », c’est atteindre ce moment où on se sent au top ; où on sent que tout est possible ; où l’inspiration nous emmène ailleurs. Flow, technique, punchlines et prises de conscience dans ce morceau qui bounce comme dans le présent, mais fait vibrer nos émotions comme dans le passé. En passant par son identité d’afro-descendante, de femme, d’artiste, et de citoyenne du monde, KT explique que toutes ses expériences de vie prennent un véritable sens, lorsqu’elles se transforment en inspiration. Elle dépeint un tableau tantôt triste et tantôt révoltant, mais aussi drôle. L’univers sonore hybride entre skanks, orgues et drums très reggae et 808 Trap, apportent une véritable fraîcheur, quelque chose de singulier et de nouveau. On a envie de danser, alors que les paroles sont plutôt sérieuses. Passer un message à travers la musique, tout en apportant de la joie à ceux qui l’écouteront, voilà ce qui est important. « La Kendrick » c’est la sensation ultime. Ce moment de grâce que recherchent tous les artistes.

TIME COME feat REVERIE

Réalise tes rêves afin de n’avoir aucun regret quand tu partiras ; ne pas s’apitoyer sur son sort parce que la roue tourne. « J’ai rencontré Reverie sur les routes en 2017 et nous avons très rapidement accroché. J’aimais déjà sa musique et ai également apprécié la personne, ainsi que toute sa team scène. L’idée de faire un morceau ensemble est venue très naturellement. »

DIEU MERCI

Gratitude envers les épreuves de la vie parce que c’est comme ça qu’on avance

PENSEE feat TAÏRO

Rester digne et se battre pour changer les choses plutôt que de mourir pour un faux rêve
« Taïro m’a aidé a travaillé ma voix et les parties chantées de plusieurs morceaux. Il a aussi été un mentor et un coach mental parce qu’il m’a vu craquer en studio mais ne m’a pas laissé tomber pour autant. Faire un morceau n’était pas prévu mais le déclic est apparu en studio, parce qu’il était là quand j’enregistrais Pensée. »

ÇA M’ENERVE

Une liste de choses sérieuses et moins sérieuses, qui peuvent taper sur les nerfs. Le sujet est abordé sur un ton humoristique.

SHAKE IT

Ego trip sur fond d’Afro Trap

LIKE A BIRD

L’impact de la spiritualité dans l’art ; les énergies qui nous emportent. Ce morceau est un voyage. Une capsule dans laquelle le temps et les époques n’existent plus. Du Hip Hop très moderne certes, mais du reggae, des cocottes et des guitares wahwah complètement folles, mais aussi de la Funk. Un mélange explosif de sensations sur lesquelles KT délivre un flow frénétique. Elle se libère de tout pour se sentir si légère qu’elle a l’impression de voler. La spiritualité et le poids des mots sont les thèmes principaux de la chanson. « Impossible de dire de la merde sur prod ; loi d’l’attraction je sème que du Love ». Convaincue qu’on récolte toujours ce que l’on sème, KT choisi d’utiliser sa musique dans un but positif : rassembler ; changer les idées reçues ; conscientiser ; divertir ; inspirer ; mais surtout se sentir libre. Elle nous fait également une petite surprise très agréable, avec une voix autotunée qui sert d’harmonie pour accompagner un refrain plein d’énergie.

SWITCH

Faire le grand saut et se détacher de ce que pensent les autres

ÇI ÇA

Les ondes négatives projetées par les autres ne nous atteindrons plus. Ce morceau est assez unique dans l’album AKWABA, parce que c’est KT qui a fait la prod avec l’aide de Fana, avant d’ajouter les arrangements de Denis Filosa et Frédéric Anfonce. Il s’agit de la seule instrumentale de l’album qu’elle ait composée, mais aussi un des premiers textes qu’elle a écrit pour ce projet. Cette fois, KT nous emmène dans un univers plutôt sombre où sonorités traditionnelles se mélangent à un clavier psychédélique qui met l’auditeur en tension. Sa voix retentit dès la première mesure, puis vient une succession d’images plus percutantes les unes que les autres : « J’les vois se haïr se détester, maintenir des têtes sous l’eau / Comme si y avait pas assez d’oxygène pour tous, comme si y avait pas plusieurs flows » ; Rivalités, coups-bas, manipulation médiatique, fausses amitiés, loi du plus fort, tout y passe. KT dénonce ce qui se passe dans l’ombre de sa vie d’artiste et de sa vie de femme, clamant haut et fort que toute ces énergies négatives ne l’atteindront plus, parce qu’elle fait les choses pour elle. « Ferme ta bouche, ouvre ton 3e eye / tu vis pour les autres, c’est que toi t’as die ». On sent également que le morceau a été conçu pour la scène avec de nombreuses variations et surtout une outro qui va certainement provoquer des pogos en concert.

QUITTE LÀ

Écartez-vous de notre chemin si vous n’êtes pas sincère

BRAILLE feat SOOM-T

Fais-toi entendre, affirme-toi et affirme tes positions !
« Le morceau avec Soom-T s’est fait grâce au beatmaker qui a produit l’instru, Kung-Fu Beats. Il préparait également quelques prods pour elle quand il a pensé à un morceau où nous pourrions toutes les deux poser nos voix. J’aimais déjà beaucoup ce qu’elle faisait et elle a kiffé la vibe, donc ça a donné Braille ! »

NUH BODY feat VOLODIA

Chacun d’entre nous est unique ; chacun d’entre nous est un potentiel infini. En avoir conscience est primordial
« Volodia est un artiste que j’aime beaucoup. J’avais terminé ce morceau, mais je tenais vraiment à ce qu’un chanteur pose des vrais vocales reggae comme on les aime. J’avais du mal a trouvé un artiste et j’étais sur le point d’abandonner l’idée d’un feat quand j’ai su que mon producteur connaissait Volodia. Je lui ai donc demandé s’il était possible de le contacter et la magie a opéré ! »

REAL BADMAN

Affronter la vie comme une adulte ; garder la tête haute

WALOU

Une femme est capable d’accomplir tout ce qu’elle souhaite entreprendre

J’AI VU feat MELAN

Les masques tombent ; déception et prise de conscience.
« Nous nous sommes rencontrés en 2017 en Suisse, lors d’un évènement durant lequel on partageait la même scène. Nos équipes se sont bien entendues et on s’est revu plusieurs fois avant de collaborer ensemble une première fois, sur le remix de mon morceau Wild avec Kenyon et Rootwords. Il fallait une plume bien aiguisée et une voix intense pour coller à l’univers du morceau, et Melan était l’artiste parfait ! »

LIFE

Prête à conquérir le monde

LES INTERLUDES feat SHIRLEY SOUAGNON

Toutes traitent de sujets importants abordés dans les chansons, à travers lesquels Shirley utilise l’humour pour dénoncer ou mettre en évidence une réalité. Elles font office de fil conducteur et de fin de chapitre.
« Shirley et moi sommes amies depuis maintenant deux ans. On échange beaucoup sur nos taffs respectifs parce qu’on se ressemble beaucoup et qu’on vit des choses assez similaires. Lors des enregistrements de l’album à Marseille, elle est venue quelques jours pour assister aux séances et m’apporter du soutien. C’est à ce moment-là que je lui ai proposé d’intervenir dans les interludes, pour faire des blagues. »
Un son et une personnalité aux antipodes ne pouvaient qu’être accompagnés d’un univers visuel original. Au fil des textes de l’album, les nombreuses références aux séries et films de science-fiction prennent un second sens lorsqu’on regarde les clips extraits d’AKWABA. KT nous emmène dans un nouveau monde où elle invite à la rejoindre. Chaque clip devient un épisode d’une mini-série dans laquelle elle affronte l’inconnu dans des costumes démentiels et des décors cinématographiques, nous faisant vibrer en musique.

Pour la tournée Akwaba 2020, KT Gorique montera sur scène accompagnée de son Dj, son batteur et son backeur. Mais elle prend également les manettes sur plusieurs morceaux pour jouer live avec sa MPD. Les couleurs, l’ambiance et les costumes portés sur scène rappellent tout l’univers visuel de l’album.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.