Sistoeurs

Accueil du site > Music > Raspigaous – Nouvel’R

Raspigaous – Nouvel’R

mardi 22 octobre 2019, par Le Collectif Sistoeurs

Dès la fin des années 90, le reggae français s’est imposé comme style à part entière. On a vu éclore de nombreuses formations se réappropriant le genre jamaïcain, bien souvent en français dans le texte ! Raspigaous, né en 1997 dans le quartier du Panier à Marseille, a connu cet âge d’or et un énorme succès, laissant les titres Vitrolles, Fumo ou encore Zappe. Mais en 2007, le groupe doit s’arrêter, pas son chanteur Lionel Achenza aka Léo qui n’a jamais cessé de composer en solo. Plus de 20 ans après sa création, le reggae big band marseillais est de retour avec un tout nouvel album, bien décidé à souffler un « Nouvel’R » sur les scènes de France !

Leur album « Chaud Time » (1999) s’était vendu à plus de 30 000 exemplaires, suivi en 2002 par « Chiens des Quais » et enfin « Mauvaise Herbe » en 2005 imposant durablement le nom Raspigaous en France, fort d’un millier de concerts.

Entre 2007 et 2013, le rythme se ralentit et Léo repense son reggae, guitare à la main, en acoustique, style qu’il affectionne tout particulièrement. Revenant à un échange direct avec le public, c’est en live qu’il teste ses morceaux, multipliant les shows dans le Sud dans tout ce qui ressemble de près ou de loin à des cafés-concerts. Léo enregistre ainsi deux albums dont « Parce que c’est bon » (2009) et son hit Ma ville est sous la pluie, puis « Haut et Fort » (2013). C’est justement en 2013 que la décision est prise entre Lionel Achenza et The HandCart Band de reformer le groupe. Le projet ‘United for Jamaica’ initié par le HandCart y est pour beaucoup puisque c’est lors d’un concert de soutien aux Docks des Sud (Marseille) que Raspigaous se reforme sur scène. Le concert est un tel moment de partage entre artistes et public que l’idée d’entrer en studio s’impose, enregistrant d’abord 4 titres dont 7 milliards et des poussières et A Contre-Courant présents sur l’EP « Haut et Fort ». S’en suivent quelques concerts – pour le plaisir – jusqu’en 2015. Mais The HandCart étant régulièrement sollicité en tant que backing-band pour des tournées européennes (‪Pablo Moses, Mighty Diamonds, Abyssinians, Harrison Stafford etc), Raspigaous se voit freiné dans son retour. Un interlude que Lionel met à profit en se concentrant sur son écriture pour aujourd’hui proposer des perles dont lui seul à le secret.

En 2018, les choses s’accélèrent avec la sortie de son 2ème album solo : « J’suis Qu’un Gosse ». Suite à cette sortie, Léo présente ses maquettes au Handcart Band. Denis Thery aka Rastyron, clavier du HandCart (et d’IAM !) est convaincu et décide d’ouvrir les portes de son studio (Studio K) pour la réalisation de ce nouvel album ! Le groupe entre en studio en Septembre 2018 pour enregistrer 12 nouveaux titres. Les morceaux sont groovy, puissants, les textes toujours aussi pertinents, l’alchimie est bien là !

Léo pose ses textes sur une production ouvertement soul où s’entend le savoir-faire de musiciens expérimentés. Des textes ciselés, sans filtre et comme toujours résolument engagés. La voix de Léo n’a pas bougé d’un iota, son accent non plus, le Marseillais sait écrire des refrains qui sonnent comme une évidence. Les morceaux sont inspirés de l’Histoire du Reggae. Chaque chanson puise sa force chez les légendes du genre. Le Son De La Basse rend hommage à Groundation, C’est a L’Idée flirte avec Steel Pulse, Lève-toi revendique la paternité d’Exodus là où Monnaie, Monnaie vient rappeler ce qui a fait le style Raspigaous. Un son unique et chaud, 100% made in Marseille ! On part vers l’Orient avec Marsilia, on bouge la tête sur Cours, on jubile de plaisir avec l’endiablé Legalize qui emprunte clairement au groove cuivré des JB’s ou Macéo Parker. Le mix a été peaufiné par Denis ‘Rastyron’ Thery, tour à tour arrangeur, clavier et ingénieur du son, à la tête du Studio K et de son propre label : La Vieille Montagne qui produit l’opus.

Il y a fort à parier que « Nouvel‘R » va s’imposer comme l’album de la maturité de Raspigaous. Le groupe, impatient de le faire découvrir sur scène, démarre une tournée dans toute la France le 05.10, date à laquelle Raspigaous fête la sortie (en digital) de l’album, à domicile au Moulin de Marseille ! « Nouvel’R » sera disponible en magasins (CD / Vinyle) grâce à Baco Distribution dès le 25.10.

Tracklist :

01 – Lâche, lâche rien
02 – Cours
03 – Monnaie, monnaie
04 – C’est ça l’idée
05 – Le son de la basse
06 – Prélude
07 – Marsilia
08 – Le moule
09 – Lêve-toi
10 – Boom, boom
11 – Legalize
12 – Rien n’est facile
13 – Haut et fort

RASPIGAOUS EN CONCERT

05.10 – MARSEILLE (13) / Le Moulin « Release Party » –
26.10 – ILE D’YEU (85) / Casino les Cytises – Les Berniques en Folie
02.11 – AIX-EN-PROVENCE (13) – Les Arcades –
07.11 – NICE (06) / Nikaïa Live –
08.11 – PERPIGNAN (66) / Elmediator –
09.11 – MONTPELLIER (34) / Mélomane Club
10.11 – CHAMBERY / Barberaz (73) / Le Brin D’Zinc –
14.11 – REIMS (51) / Shed Reims
15.11 – BESANCON (25)/ L’antonnoir –
30.11 – MANOSQUE (04) / Caféprovisoire Mjc de Manosque

DISCOGRAPHIE

1999 – Chaud Time
2002 – Chiens des quais
2003 – Live au Cabaret Rouge
2005 – Mauvaise Herbe
2009 – Parce que c’est bon (Lionel Achenza)
2014 – Haut et Fort (EP)
2018 – J’suis qu’un gosse (Lionel Achenza)
2019 – Nouvel’R

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.