Sistoeurs

Accueil du site > Livres > Mylène et mille déraisons poérotiques... > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Mylène et mille déraisons poérotiques...

    23 février 2003, par Séverine Capeille
    Quand une femme prend la prose, la poésie s’éveille. L’éros sort de son mutisme, le corps blanc suinte l’érotisme. Les mots noirs éclairent le corps langagier et, si la matière se tort, ce n’est pas de rire mais de plaisir.
    Dans ses « proses poérotiques », Mylène Koziel explore les genres humains et littéraires. Une écriture du vide, de l’absolu, pour un éclatement du désir féminin, meurtri, sensuel. Une écriture des extrêmes, une parole hermétiquement limpide pour un recueil de textes (...)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.