Sistoeurs

Accueil du site > Music > Jah Cure – Royal Soldier

Jah Cure – Royal Soldier

dimanche 6 octobre 2019, par Séverine Capeille

Il y a un vieux dicton en Jamaïque qui dit « Rien avant que ce ne soit l’heure ». Ces mots s’appliquent complètement au mode de vie qu’a choisi la star internationale du dancehall Jah Cure, toujours en mouvement mais jamais dans la précipitation. « Je fais partie de ces artistes qui ne ressent pas le besoin de sortir un morceau chaque mois » dit Cure. En effet, il lui aura fallu 4 longues années pour finaliser son Royal Soldier qui fait suite à son album The Cure de 2015, nominé aux Grammy Award, le consacrant parmi les plus grands vocalistes mais aussi reconnaissant son talent de producteur.

Avec ce nouvel album Royal Soldier disponible depuis le 30.08 chez V.P. Records, Jah Cure a mis fin à une très longue attente de la part de ses fans, dont la patience se voit enfin récompensée ! Comme le déclare le chanteur en introduction du disque « Je suis sur le point de faire l’Histoire, personne ne m’arrête, je bouge en permanence (…) J’ai toujours à m’exprimer, j’essaie de prendre le temps et d’y mettre mon amour le plus sincère » explique Cure. « C’est un peu comme la cuisine. Tout doit être parfaitement équilibré. N’importe qui est capable de cuisiner pour se remplir l’estomac mais tout le monde n’est pas capable d’y mettre l’amour nécessaire » s’amuse-t-il, comme un grand chef sur le point de dresser un banquet royal.

Cure parle de son dernier projet autoproduit avec grande confiance “je vois cet album comme un de mes plus grands, si ce n’est le plus grand album à sortir de Jamaïque cette année” dit-il sans aucune hésitation. “Cet album ravive les souvenirs des gens, ce qui me permet de les toucher au plus profond de leur cœur et de leur esprit (…), je fais en sorte que mes projets aient un but, une vision” explique Cure. Là où son ancien projet était strictement solo, « Royal Soldier » se révèle être un travail collaboratif, avec des invités cinq étoiles : Popcaan, Damian Marley, Tori Lanez, Melanie Fiona, Mya Phyllisia Ross, Capleton, Yami Bolo et Junior Reid. “Le concept de ce deuxième album repose aussi sur le côté ‘Jah Cure and Friends’” explique l’artiste, qui après avoir représenté le Reggae pendant deux décennies s’est fait un certains nombre d’amis dans le milieu. Attiré par la musique depuis son plus jeune âge, Cure commença à se rendre au studio Arrows dès 14 ans, où il venait observer les plus grandes stars de l’époque—Buju Banton, Cobra et Capleton— en action. Alors qu’il chantait a capella, Cure impressionna Michael Rose, vocaliste de Black Uhuru, récompensé d’un Grammy. Bien qu’ils n’aient pas (encore) travaillé ensemble, le chanteur légendaire inspira Cure et l’encouragea. Finalement, Capleton pris Jah Cure sous son aile, aidant l’artiste jusqu’à son éclosion. Jah Cure illumine la scène Reggae mondial dès la sortie de son hit Kings In The Jungle, duo redoutable avec Sizzla, produit par Beres Hammond. Le premier album de Cure, le classique « Ghetto Life » produit par Hammond pour le label Harmony House, permit d’attirer l’attention sur un artiste à suivre, sur qui la scène reggae devra désormais compter. Sa carrière fut interrompue par son incarcération mais il se retrouva à travailler sa voix en prison, une voix puissante qui ne pouvait être contenue. Des morceaux comme Longing For et True Reflections sont sortis alors que l’artiste était toujours incarcéré, inspirant les fans à demander la libération du chanteur. “Je pardonne tous ceux qui ont essayé de s’élever contre moi” dit-il aujourd’hui. “Je n’ai besoin de la confiance de personne à part celle de Dieu. Nous le savons tous, Dieu seul peut juger. Donc, pendant qu’ils me jugent, ils m’alimentent pour des jours meilleurs

Le premier extrait de Royal Soldier fut le tube instantané Telephone Love, titre lover rock sur les relations à distance. Good Morning chante Cure de sa voix douce mais à la fois mélancolique. “Tu sais, les gens qui travaillent dur doivent trimer de 9 à 5, et parfois le téléphone est salvateur” déclare-t-il “Tu peux te réveiller tous les matins et ta femme va d’un côté alors que tu vas de l’autre, donc tu dois parler au téléphone avant de pouvoir se retrouver physiquement. Et qu’en est-il des soldats qui sont là-bas pour des années ? Ils ne voient pas leurs familles, doivent garder le lien avec les leurs le mieux qu’ils peuvent.Life Is Real suivit l’été dernier, une combinaison tranchante avec Popcaan et le rappeur/producteur Padrino. Un titre évoquant les plus jeunes pris dans la violence et les armes à feu. Tout comme Brighter Day, un des morceaux les plus touchant de l’album, évoquant le revers de la médaille de la vie, de la rue et de ses impacts sur notre société.

Le dernier single du projet est Marijuana a blazing, un duo avec Damian “Jr. Gong” Marley qui rend hommage à l’herbe sacrée. “Je suis si heureux” déclare Jah Cure à propos du changement de politique sur la ganja. Cure dévoile avoir, dans cet album, une préférence pour Street Kings, combinaison avec le vétéran Yami Bolo et Junior ‘One Blood’ Reid. Jah Cure a produit le titre, s’appuyant sur un sample de Half Pint, et invita son ancien mentor Capleton pour parfaire le morceau. « Royal Soldier » est une preuve de polyvalence, de la signature vocale de Jah Cure, la love-song, jusqu’au morceaux plus conscients. La musique évolue du roots classique au dancehall moderne, jusqu’au R&B plus sucré, défiant souvent les frontières du Reggae. Le son de «  Royal Soldier « est indéniablement moderne, mais certains morceaux invoquent les stars légendaires des 70’s comme Dennis Brown, Bob Marley ou Gregory Isaacs. “Tous ces esprits vivent en nous, nous avons grandi en les regardant” conclut l’artiste.

Comme les grands chanteurs de l’âge d’or du Reggae, Jah Cure a construit une œuvre qui résistera à l’épreuve du temps. “Je suis vraiment reconnaissant pour la longévité de ma musique” dit-il “Mes chansons n’ont pas de date d’expiration, je suis toujours là et je continue”. Alors qu’il s’est vu nominé aux Grammy Awards, il sait que sa mission est loin d’être finie. “Je me dis que je n’ai pas encore réellement percé. Une part de moi me dit d’aller découvrir le monde, conquérir des territoires. Cet album est un rappel, je ne prétends pas être l’Homme. Il y a beaucoup de travail à faire et je vais y arriver. Il y a tant d’espace et de temps, je ne vais pas gaspiller ça. Je vais utiliser chaque heure”. Comme le dit le dicton : ‘Rien avant que ce ne soit l’heure’.

Tracklist :

1. On The Move
2. Brighter Day
3. Marijuana feat. Damian ‘Jr. Gong’ Marley
4. Telephone Love
5. Magic (feat. Tory Lanez
6. Risk It All feat. Phyllisia Ross
7. Pretty Face
8. Work It Out feat. Melanie Fiona
9. Eyes On Your Body feat. Dru, Sketch Carey & Alx
10. Only You (feat. Mya
11. Don’t Walk Away
12. Royal Soldier
13. Life Is Real feat. Popcaan
14. Street Kings feat. Yami Bolo, Junior Reid & Capleton

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.