Sistoeurs

Accueil du site > Livres > Ingeborg Bachmann : La femme de feu > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Ingeborg Bachmann : La femme de feu

    7 novembre 2004, par Franca Maï
    C’est au cours d’une flânerie entre les rayons touffus d’une librairie qu’un jour, vos doigts fiévreux s’arrêtent sur un petit livre : « Berlin, un lieu de hasards » et que les mots d’une poétesse majeure, s’imprègnent à jamais dans votre occiput, sans penser à fuguer.
    Vous découvrez après lecture, la femme. Vous apprenez qu’elle est morte, brûlée vive, dans sa chambre d’hôtel à Rome le 17 juillet 1973. Du même feu qui la consumait intérieurement, lui faisant cracher ses entrailles, avec une (...)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.