Sistoeurs

Accueil du site > Alphabet > Je m’appelle K

Je m’appelle K

mardi 10 février 2015, par Séverine Capeille


Il y en a qui feraient mieux de se taire. Je peux d’ailleurs les aider s’il le faut, les mettre KO en deux temps trois mouvements. Parce que faut pas me chercher moi. Je ne compte pas me laisser faire. Je suis un poids aussi lourd que le symbole des kilos et je ne prends rien à la légère. Je suis le roi de l’uppercut, le king du kung-fu, prêt à en découdre avec quiconque remettrait en cause ma position ou mon caractère.
Je suis toujours sur mes gardes.
Tel l’escrimeur, je me tiens le buste droit et de profil, les épaules effacées, le bras allongé, le pied en avant. J’ai un parfait équilibre, le centre de gravité bien centré. Je ne souhaite pas particulièrement attaquer le premier, mais il ne faut pas m’énerver. Alors, je préviens. Le prochain qui osera dire que je ne sers à rien, je lui colle le nez dans un dictionnaire anglais : il verra bien ! C’est vrai quoi. Je vais vous apprendre les bonnes manières moi. Se faire juger par des gens qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur langue, qui croient détenir la vérité absolue avec un seul et unique dictionnaire, c’est énervant. En garde, effrontés ! Venez m’affronter sur un plateau de scrabble que je vous montre mes points.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.