Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > L’homme pressé et l’amoureuse

L’homme pressé et l’amoureuse

Un texte écrit par Libre Plume

lundi 3 octobre 2011, par Le Collectif Sistoeurs


Tous mes sens vers ton image,
Pour flotter un instant,
Et envahir mon corps
Qui s’enflamme.

Sublime sensation au creux du ventre,
Vide merveilleux
Qui fait frissonner.

Mille couleurs explosent en moi,
Des bleus, roses, verts,
Violines, rouges même !

Émois, caresses,
Suavité de ta peau,
Respiration dense,
Nous emplissons nos poumons
Du souffle de la liberté.

Arcs de nos corps,
Plume frôlant nos envies,
Douceur de ta voix
Montant du plus profond
De ton corps.

Courbes, pointes saillantes,
Doigts qui se brusquent,
Se cherchent, s’immobilisent
à la recherche d’un moment précieux.

Tellement intense cette envie de toi.
Las ! seuls ton indifférence et mes rêves
Répondent à mes sens éperdus.

Songes et poésie ont quitté tes envies,
Comment se rencontrer ?
Pressé tu me bouscules,
Lassée, je recule.

Je te quitte vite.
Cœur en chamade
Comme disent les chansons à quat’ sous.
Je ne parviens pas à te trouver.

Toi, tout en efficacité,
Moi, tout en sensibilité.

Et pourtant je préfère cette
bouillonnante puissance de vie
en toi.

Tu es le touche-à-tout insatiable,
Je reste l’écorchée vive,
Accrochée à la vie,
Ballotée, je veux juste écouter.

Quel vide que l’activité et l’action,
Gouffre du temps perdu,
Sans poésie.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.