Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > Tu perds ton temps

Tu perds ton temps

jeudi 28 octobre 2004, par Séverine Capeille


Tu perds ton temps, tant pis
Tu dis
Tu perds ta vie, tu fuis
J’me dis
Je coule sur la glace
Je trace
Mon asphyxie
Tenace, tu dis
Tu dis que ça t’agace
Mon inertie

Signal sonore, minuterie
Tu dis
Tu dors trop tu renies
Ton talent, tes envies
Tu grimaces
Et je ris
Coriace, tu dis
Que j’ai droit à ma place
De paradis

Distante, polie
Je dis
Je suis de ton avis
Je ramasse
Assez, ça suffit
Je chasse
Les nuages et la pluie
Et tu ris
Ironie dans l’espace
D’un fil d’harmonie

Tu parles tout le temps, agit
Tu dis
Tu danses trop, trop de bruit
Tu n’es qu’une limace
Amaigrit qui rêvasse
Dans la cacophonie !
Je crie
Je menace
Essoufflée, je redis
Que tout ça est fini !

Le temps passe, c’est écrit
Il faut que je remplace
Les vieux buvards salis
Il faut qu’à la surface
Tout soit joli
Je lie
Les lettres de ton nom
Vivace
J’inscris
L’idéal que
J’embrasse.

Répondre à cet article

1 Message

  • > Tu pers ton temps

    30 octobre 2004 17:00, par JLK
    Je n’ai pas perdu le mien lorsque j’ai découvert ces mots , et pour les figer , j’en ai fait une chanson qui sera sur mon prochain album, "je t’aime loin" l’accompagnera ...peut-être.Meilleures salutations. JL Kockler www.kockler.net

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.