Sistoeurs

Accueil du site > Prose Hack > Comme dans une salle de classe

Comme dans une salle de classe

mardi 4 mai 2010, par Marlène T.


Elle fait taire son cœur. Ta gueule, elle dit !
Est-ce qu’on pourrait obtenir le silence, une bonne fois pour toutes ?
Comme dans une salle de classe, son cœur.
Seuls persistent les tics et les tacs réglementaires. Oreillette et ventricule, bras dessus, bras dessous. À claquer du talon. À mater celui qui voudrait faire le malin. Faut clouer le bec aux sentiments. Les humilier, les écraser, les EMPRISONNER. Silence, bordel !
Les tics et les tacs réglementaires. Chuuuuut…
Maintenir les émotions dans leur petite léthargie confortable. Le cœur est un organe vital. Point. Tout ce qu’il lui faut c’est un peu de discipline. Point. Comme dans une salle de classe. Point. Et au dernier rang, affalé contre le radiateur, l’amour avec sa gueule de cancre, qui fait semblant de dormir en fomentant sa prochaine connerie.

photo

Répondre à cet article

4 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.