Sistoeurs

Accueil du site > Ici et Ailleurs > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

Aurevoir les Sistoeurs

mardi 20 juillet 2004, par Séverine Capeille

C’est décidé, elles plaquent tout. En août prochain elles sauteront dans un camion ; réquisitionneront quelques mecs, musclés de préférence, pour le déménagement, et feront coucou de la main à leurs parents. Sandrine et D’Jos (c’est son surnom) se tirent de Lyon. Elles ont vingt cinq ans et elles s’en vont. Présentations :

Sandrine : Elle est « trop ». C’est la conclusion possible à son célibat, si l’on en croit un concept découvert grâce à l’émission de Delarue. Trop belle, trop souriante, trop épanouie, trop sportive, trop fêtarde, trop… Sandrine cumule. Ca fait d’la peine. Alors bien sûr, y a trop d’gens qui l’aiment. C’est son problème. Elle doit s’assurer que son portable est bien coupé à chaque fois qu’elle veut faire une sieste ; tous les après midi. Car Sandrine est représentante en boulangerie. A six heures du mat elle est sur le pied de guerre, baguette à la main, haranguant le passant qui ne voudrait pas goûter son nouveau-pain-en-super-promo-tout-chaud. Sillonnant la France avec sa camionnette Banette, elle lutte chaque hiver contre le froid et l’envie d’envoyer bouler les ménagères. Elle écoute du rap pour se distraire.

Joséphine : ou D’Jos pour les intimes Elle est « psy ». C’est comme ça. On n’y peut rien. Elle analyse à tout va. Cherche à comprendre pourquoi les gens ne vont pas bien. On en profite parfois. On écoute ses conseils autour d’un bon vin. D’Jos aime la vie. Les repas qui n’en finissent pas. Les danses, pieds nus, sur les planchers dégarnis. Les voyages solos en Mauritanie. Elle est un mélange de douceur et de fermeté, de sucré et de salé, d’épices et de volupté. Elle est équilibrée. Et le pire, c’est qu’elle le reste malgré tout ce qu’on peut lui raconter. Elle travaille auprès d’ados en difficultés. Ados qu’elle rencontre d’ailleurs parfois dans les soirées reggae.

Elles en parlent depuis six mois. Le Maroc par-ci, le Maroc par-là. Les yeux tout brillant d’inconnus, de possibles, elles ont cette frénésie insolente qui fait qu’on a envie de les suivre. Sistoeurs vous offre, en large et en couleurs, l’histoire de ce départ qui nous tient à cœur.

Quand elles sont revenues de vacances, l’été dernier, on a tout de suite senti que quelque chose avait changé. Elles n’étaient plus les mêmes. Sandrine annonçait sereinement qu’elle allait enfin quitter celui qu’on ne voyait jamais mais qui la harcelait toutes les heures sur son portable depuis deux ans. Joséphine parlait peu mais avait le regard pétillant, un sourire en coin qui trahissait un nouvel amour évident.

Elles étaient parties pour quinze jours d’insouciance avec rap à fond dans la voiture, tente et carte d’Espagne à portée de main. Elles avaient longé la côte avant de finir à Gibraltar. C’est là que tout s’était joué. Lors d’une soirée à Tarifa. Neuf marocains rencontrés, un « chéri » chacune pour l’été, bagatelles, cocktails, sable entre les doigts de pieds… Bref, quand elles étaient revenues, elles avaient changé. Plus euphoriques, plus enjouées, pendant une semaine. Puis déprimées. Alors elles se téléphonèrent, souvent et longtemps grâce à des forfaits millénium et des points fidélité. Pour pallier leur ennui elles organisèrent des soirées, remplirent leurs agendas d’activités diverses et variées. Rien n’arrivait à les distraire et c’est ainsi qu’elles décidèrent de se tirer, de partir au Maroc dès le prochain été.

Dans un premier temps, personne n’avait relevé. Aux retours des vacances, il arrive de dire des choses qui dépassent la pensée et, le froid s’insinuant dans notre couette solitaire, de rêver un climat susceptible de nous réconforter. Pas de réaction, donc. Ce n’est qu’un peu plus tard, quand Sandrine demanda à l’apéro si « on peut toucher les Assedics quand a démissionné ? » que le projet s’était brusquement concrétisé. On sentait que les filles étaient à bout, accrochées à l’espoir d’un avenir meilleur tandis que les flics les avaient dans le collimateur : amendes pour stationnements illicites, excès de vitesse… Depuis Sarko, elles étaient à fleur de peau, payant pour leur sécurité mais cherchant vainement leur sac dans la voiture fracturée. D’Jos partageait son temps entre son mémoire de DESS et son stage dans un collège. Sandrine vendait son pain dans le vent du matin. Glacé. Sortait avec des mecs, se rendait compte qu’il n’y avait rien à en tirer. Entre deux boulangeries, entre deux flirts rassis, elle imaginait une nouvelle vie.

En février 2004, elles étaient reparties. Un vendredi 13. Veille de Saint Valentin. Dans l’avion, la valise, les dessous en dentelles et les photos de la famille et des amis. Quelques CV. Une semaine chrono pour voler des bouts d’été, construire un avenir en souvenir du passé. Les retrouvailles avec leur petit copain ? Moins bien. On ne sait pas trop pourquoi. Personne ne sait, je crois. Peut-être à cause du Temps, de l’Espace et du Vent. De tout ce qui efface les promesses. La ville les enveloppa de couleurs et d’odeurs, elles marchèrent en direction de leur décision, l’impatience au bout du talon. C’est ici qu’elles vivront. Sur cette terre qu’elles se construiront. C’est dit.

Elles reviennent à Lyon. Se plaignent du temps pourri, du temps trop long. D’Jos montre une incroyable capacité à cumuler les objectifs : finir la fac, trouver un appart, un camion, un déménageur… envoyer des lettres de motivations. Sandrine, de son côté, fait preuve d’imagination : organisation de jeux pour les soirées d’adieux et achat de matériel superflu pour la décoration. Une complémentarité qui fait que le duo peut fonctionner. Les jours passent. On se renseigne. Appart trouvé ? Oui, on se rassure. Fausse joie : le proprio s’est désisté. On redemande. C’est bon. Elles seront hébergées en attendant de s’installer. Et le camion ? On en est où du camion ?

Elles partent dans deux semaines. Le 4 août. Date historique dans leur histoire. Alors, on a fêté le départ. Plusieurs fois, dans le jour et dans le noir, on a fait des photos, on a trinqué avec le cœur gros. Sans trop réaliser le vide qu’elles vont laisser, on a blanchit des nuits pour éviter le cafard. Il y avait du monde. Beaucoup de mots à dire. Remplacés par des sourires. Des regards qui les suivront là-bas, où elles n’auront plus froid.

Répondre à cet article

26 Messages de forum

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    20 juillet 2004 21:16, par DaR8
    Bon voyage les miss ! nos entrevues furent furtives mais intéressantes ;) See Ya ! Take care ;)

    Répondre à ce message

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    21 juillet 2004 14:53, par Serge Rivron

    T’écris vraiment bien, Sévy. On connaît ni Sandrine ni Joséphine, mais à te lire les raconter on communie avec leur désir de renouveau, on les trouve belles, on les prendrait volontiers dans ses bras pour les réchauffer d’âme et de corps, on se sent plein de tendresse pour elles, quoi.

    Bravo pour ce double portrait attachant, et bonne route à tes petites sistoeurs !

    Serge R.

    Répondre à ce message

  • Bonne chance les filles , Un portrait chaleureux qui donnent bien envie de vous connaître et qui vous fait regretter que ce ne soit déjà pas le cas même avec une mer entre nous . Que vous puissiez trouver là bas ce que vous recherchez tant

    Régis

    Répondre à ce message

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    23 juillet 2004 11:03, par bellesistoeur Sasab

    Merci pour ce bel article.

    Ca donne envie de vous suivre les filles ! Vous n’auriez pas une petite place dans votre valise ? (2 adultes et 3 demi-portions...)

    Bon vent !

    Répondre à ce message

  • SERAIT - IL POSSIBLE DE CONNAITRE L’ADRESSE E-MAILDE SANDRINE ET JOSEPHINE, histoire de leur faire un petit coucou !

    Chris.

    Répondre à ce message

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    23 août 2004 20:03, par sandrine

    salam alikoum !

    C’est sandrine qui vous parlent. Nous sommes enfin arrivés à bon port et les choses vont très vite. Après une mauvaise surprise au départ, nous sommes installés finalement mieux que prévu. L’appart est très sympa, joz m’a gentiment proposé de garder la plus grande chambre avec le balcon. Il n’y a qu’un vis à vis lointain donc je me permets même des tenues légères chez moi !

    En dehors c’est moins évident, mais ça va de mieux en mieux car j’ai compris l’attitude à avoir face à ces hommes sans reproches ! Je trace sans regarder et surtour je ne réponds à personne. En France, c’est mal poli mais là c’est une question de pratique. On a rencontré des gens très surpris de notre choix mais néanmoins ravie de nous accueillir et surtout prêt à nous aider.

    Les recherches de travail ont déjà commencées et les entretiens se révèlent très positifs. En bref tout se passe bien pour le moment. Biensur mes proches me manquent mais ils sont tous invités dans mon 125m2 au centre ville, la mer à 5 min où je n’ai encore pas eu froid !

    gros bisous à la prochaine

    Répondre à ce message

    • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc 3 septembre 2004 18:31, par sandrine

      c’est toujours Sandrine. J’ALLUCINE... Moins d’un mois que nous sommes arrivés et déjà j’ai le speed de la vie active, vous me connaissez je ne peux pas rester sans rien faire ! Après plusieurs entretiens, j’ai commencé lundi, un nouveau boulot : Je suis responsable de la meilleure pâtisserie de Tanger, celle dont le roi Mohamed 6 est friant ! Il y a une équipe de 10 employées, et je dois apporter mon oeil de pro pour organiser au mieux tout ce petit monde désorganiser. Il y a des avantages à faire des jaloux : le magasin se trouve en bas de chez moi, et je suis chargée de déguster tous les produits, pour ça, Joz veut bien participer ! Pendant ce temps, je suis solliciter dans une école supérieure de commerce pour enseigner les techniques de vente et assister le directeur, qui voudrait faire de moi, son bras droit. L’idéal serait de garder le job en patisserie et de donner quelques heures de cours en plus. Tout ça pour dire, qu’en France, je n’aurais jamais pu, du moins en si peu de temps, trouver deux "super" jobs avec mon petit bac en poche !

      Coté vie privée, les amies et potes ne sont pas remplacés mais je me sens bien avec les gens qui m’entourent. Pour citer des noms : Yassine, Rachid, abdelslame, Khalid, Hanane et d’autres encore. Ce soir, Joz nous prépare un de ses fameux couscous et on inaugure la chicha entre potes. Demain, nous allons à un mariage marocain (ma cop’s Hanane m’a preté un magnifique caftan), et je pense qu’une fois de plus Joz en rouge, et moi en violet et turquoise on ne va pas passer inaperçue...A tanger, tout le monde parle de ces deux tarées de françaises qui ont tout lachés pour une nouvelle au soleil...et croyez moi, pour l’instant c’est sans regret !

      Spéciale dédicace à ceux que j’aiment et merci à ma pote Hélène pour avoir innaugurer ma boite aux lettres. J’attends les autres !!!!!!!!!!!!!!Gros bisous à +

      Répondre à ce message

      • Salut à tous ! 4 septembre 2004 22:05, par djos

        Essalam aleikoum !

        Salut c’est Djos ! Enfin des nouvelles... bon, comme Sandrine vous l’a expliqué, notre installation s’est effectuée à merveille, et on se la pète dans un super appart !

        Tanger est toujours aussi géniale, aucun regret ! Hier, le ciel était tellement clair, qu’en me pormenant sur le boulevard Mohamed 5, en plein centre ville, je croyais pouvoir toucher l’Espagne ! Eh oui, au milieu du boulevard, d’un coup, il y a une vue sur le détroit, le port... ça s’appelle la terrasse des paresseux. pourquoi ? parce que toute la journée il y a des gens qui la remplissent, accoudés à la balustrade, devant les anciens canons destinés sans doute à protéger la ville... ils sont juste là, à regarder la mer... et à rêver peut-être à l’Europe. c’est ça l’état d’esprit de Tanger : boire un thé au café Hafa, qui coûte 5 dirhams (50 cents d’euros) et se sentir à la fois maître du monde, assis comme ça au bout d’un continent, et à la fois si petit !

        les tangérois ont toujours cette manière de s’exprimer fascinante : dans une même phrase, 2, 3, voire quatre langues différentes ! pour ceux qui ont la chance d’avoir les moyens de le faire, chacun est ouvert sur le monde, par ses études, un cousin allemand... ou les visites des étrangers à tanger tout simplement.

        En ce qui concerne le boulot, je vais donner des cours de communication à des étudiants en école de commerce, de bac +1 à bac +4, alors ils auront presque mon âge ! Et je vais aussi bosser dans des établissements scolaires en tant que psychologue... pour moi aussi, de tels postes auraient été inespérés en France en tant que débutante ! Enfin bref, vous l’avez compris, que ce soit pour Sandrine ou pour moi, aucun regret, surtout qu’on peut vraiment compter l’une sur l’autre et sur l’amitié qui nous unit, alors...

        Au fait, je continue à danser pieds nus sur les planchers dégarnis... du Tanger inn, un petit endroit qu’il faut vraiment connaître si vous passez un jour à Tanger... A très bientôt

        Djos

        Répondre à ce message

      • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc 6 septembre 2004 22:41, par Eve

        Coucou ma biche !

        Sympa ce site et surtout je suis fière de vous. Je suis très contente pour toi et j’espére que cette nouvelle voie t’apportera encore du bonheur.

        Comme quoi on sent parfois son bonheur à portée de mains.

        J’ai moins de nouvelles à te donner, mais à Lyon tout va bien et la reprise s’est bien passée.Lorsqu’on a des projets on s’arrête moins sur les choses et on prend moins à coeur son job.

        J’ai mon entretien au fongécif le 30 septembre et à partir de ce rdv tout va démarrer pour ma formation.

        Daniel va bien et nous sommes heureux.

        Nous avons passé un bon week end et Sandrine s’est joint à nous samedi soir lors d’un apéro que j’ai organisé à la maison. Elle va bien et attend toujours son prince charmant. Nous lui avons représenté un copain à Daniel ( MAx qui était à sa soirée d’aurevoir du basket, celui qui avait le pied dans le plâtre ).

        Voilà ma petite puce pour les nouvelles bien fraîches.

        J’attends de tes nouvelles et bonne continuation les filles.

        Gros bisous à vous deux.

        Daniel et Evelyne

        Répondre à ce message

      • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc 21 septembre 2004 13:01, par sandrine

        des news fraîches ! Salam c’est Sandrine. Des changements depuis la dernière fois. Finalement j’ai choisi de travailler dans la même école que joz. J’occupe un poste très polyvalent : chargé de com et relations publiques, mais je gère aussi le site internet d’eHECT que vous pourrez bientôt regarder et je vais avoir la reponsabilité d’une antenne de l’école qui se trouve au centre ville, avec ça je vais donner des cours de techniques de vente. J’ai commencé le 13 septembre (un bon chiffre) et l’ambiance avec les étudiants me plaît et le directeur est vraiment un homme qui mise sur l’avenir du Maroc... Comme moi ! On commence à faire des jaloux et les vrais potes c’est pas pour demain, alors si vous avez des conseils sympas ou envie de chtacher Maroc , je communique mon mail pour ceux qui le souhaitent : sandrinefavari@hotmail.com.

        Tout va bien il fait beau. Ce week end je me suis bien balader à Asilah, petite ville blanche et bleu à 45 km de Tanger, c’était merveilleux. Le week end prochain on loue une caisse pour s’évader à Chefchouen, il paraît que c’est aussi un endroit pur et calme.

        Bon je retourne au travail et à très bientôt.

        Répondre à ce message

        • X-Boycotteur de cours a eHECT 22 avril 2005 21:44, par X

          Bonjour ma chérie, je tiens tout d’abord à vous remercier d’avoir accepter de venir à eHECT l’école des meilleurs gestionnaires de Tanger selon Youfoss Men9oum. concernant l’antenne ça ne verra jamais le jour croyez moi . en suite concerant votre avenir, vous n’avez pas d’avenir à eHECT ni cette dernière. en ce qui est de votre vie, vous la risquez Votre directeur, que je sache, est un clochard diplomé de la HECT (Haute Ecole des Clochards de Tanger)... Pour finir ceci, je vous conseille d’agir en conséquence. En la tente de Mensoum, veuillez agréer, Mazemoiselle, l’expression de mes pulsions gérmaniques les plus chauds.

          X.Boycotteur Agrée par CISCo et Vue-pearson

          Répondre à ce message

        • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc 23 janvier 2007 17:41, par flovalkan
          bonjour etes vous toujours au maroc nous sommes le 23 janvier 2007 .Nous avons des amis marocains à fes et prevoyons d’aller nous installer la bas mais au bord de la mer vers casablanca . qu’en pensez vous. amicalement notre e mail : flovalkan@tiscali.fr

          Répondre à ce message

      • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc 2 juillet 2007 17:12, par fatima
        bonj je veut bien l’email de sandra svp

        Répondre à ce message

    • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc 23 septembre 2004 17:33, par garnier nathalie
      salut sandrine j’ai enfin pu trouver ton site je vois que tout se passe bien pour toi et que tu ne perds pas de temps ici tout le monde pense bien à toi, les clients nous parlent de toi et nous demande si tout se passe bien au maroc et surtout qu’elle mouche t’a piquée pour partir là bas au loin. apparement la bonne mouche car tout a l’air pour le mieux et c’est tant mieux pour toi, tu le mérites... je te souhaite donc beaucoup de bonheur et te dis peut être à bientôt et fais nous encore rêver. nathalie garnier

      Répondre à ce message

      • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc 13 octobre 2004 13:57, par sandrine

        c’est Sandrine. Je profite de commencer à 9h pour aller au travail à pied, j’aime la marche et je prends le temps d’observer chaque petites rues et je croise toujours les mêmes gens au café que je saluent à mon passage. En bonne sportive, je monte aussi mes cinq étages à pied au moins 4 fois par jour !

        Je taf toujours à l’école et aujourdh’ui j’ai eu le planning de mes heures de cours de "techniques de vente". Je commence en plein ramadan et il ne faut pas que je fasse des choses trop théorique car ils vont s’endormir ! Les marchés et les rues sont à la fête. Les montagnes de cahiers scolaires se sont transformés en kilos de dattes, les femmes sont chargées de sacs de farine, sucre et épices pour préparer les plats du mois sacré et tout le monde attend de savoir si cela commence vendredi ou samedi ! A la maison aussi il a des changements : On fait des ateliers cuisine et Joz nous sort son livre de supers recettes...

        Nous n’avons pas pu encore visiter Chefchouen mais on se programme pleins de voyage à travers le Maroc, j’ai vraiment hâte de découvrir le sud et notament Marrakech et Agadir. Le temps défile, octobre... Une si belle chanson de Cabrel : "le soleil sortira à peine, nos corps se cacheront sous des bouts de laine", et oui ici aussi malgré le bleu du ciel, l’air se rafraîchit mais un coup de marche et je retire ma veste en jean !

        a très bientôt "in’challah".

        Répondre à ce message

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    13 septembre 2004 14:13, par Lastouf

    Je suis contente pour vous les filles...et surtout toi ma p’tite sandrine que je connais depuis le primaire...je te reconnais bien là et le portrait qui est fait de toi te colle à la peau !! je sais que jamais tu ne regretteras ton choix...profite de tout !! je t’embrasse bien fort et n’oublie pas de m’envoyer des nouvelles à moi aussi !!!!!!!

    Ta petite stouf.

    Répondre à ce message

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    29 novembre 2004 21:47, par FaYsSaL
    Salut, bon je suis un etudiant de EHECT 3éme anée (Les méchants (c pas vrais) :p) bon les filles(nos prochains profs) hehe :D vous etes les bienvenues .

    Voir en ligne : http://Mozik.TK

    Répondre à ce message

  • T’as d la chance ma belle !!

    12 décembre 2004 20:22
    Salut Sandrine, Bienvenu au Maroc et à Tanger !! Tu as vraiment une chance de chats !! Chai pas pourquoi, mais moi j’aime les françaises et les francisantes…Ayant un truc en communication et psy, tu peux décrypter rapidement ce que je suis en train de dire... convaincu que ta mission à eHECT ne sera pas facile, mais elle serait plus difficile si tu étais venu l’année dernière !! Anyway bonne chance et tenez bien.Vous arriverez un jour !!

    Répondre à ce message

  • > Heeeeheheheheeeee

    21 décembre 2004 22:06, par Scorpionix (Yassine)
    Ben les filles, c scorpionix :) :) je pense que sandrine pe me reconnaitre mieu que D’Jos.... ben c la premiere fois q je trouve cette article la !!! ben quoi vs dire !!! je vs adore les deux !!! vs etes tré sympa... Ms un truc, vs devé m’expliqué tt ça !!! si tu ve sandrine !!! :) :) :) besos chicas !!!!

    Répondre à ce message

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    14 janvier 2005 23:05, par fifi
    coucou lé filles sérieux les filles je suis fière de vous vous etes extra moi je suis marocaine de fes et je vit en france et sérieux kan vous dit ke vou voulé tout plaqué pour partir vous avez raison mais il faut se féfiait a bientot et bonne chance fifimarocaine.

    Répondre à ce message

    • salut sandrine 8 février 2005 21:16, par chaima
      je suis un etudiante de 1er année (eHECT) G.info je veux te dire ke je suis tres triste parceke tu nous as laissé ( les cours d’atelier commercial me manquent bcp) je les trouvais superbes bon je te souhaite tout ce ki est beau cr c ce ke tu merite vraiment et j’aimerai bien te voir une autre fois bizou

      Répondre à ce message

  • > Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    2 juin 2005 17:31, par un étudiant de 4éme année
    j’ai entendu que vous avez dit et ecrit beaucoup de machanceté concernant l’école, je sais que la rage et la deception et surtout le sentiment de l’echec aprés une bataille que vous avez considérée gagnée d’avance peut générer un état de dépression et un sentiment d’amertume mais croyez -moi si valeur aujourd’hui , vous n’avez rien réussi dans ce pays , c’est tout simplement que parceque vous n’as jamais rien compris à ce pays et vous l’avez vraiment pris pour de la merde, toi sandrine , tu as un pseudo BTS et toi jose avec un dess qui n’a meme pas prouvé son efficacité en matiére d’insertion en france , vous vouliez qu’on vous déroule le tapis , sachez que dans ce pays qu’il y a des milliers de docteurs et de dess et des millions de BTS. Dans ce pays , nous aimons les etrangers et surtout les français mais ceux qui veulent travailler et creér de la richesse et non des soixante huitards deguisées qui ne veulent que profiter du soleil et de la naiveté des gens. Bosser , soyer modeste et surtout pas ingrates et la maroc vous portera dans son coeur.

    Répondre à ce message

    • Premièrement, je suis titulaire d’un BTS en richesse des pays (Richeness of countries BTS). je divise votre point de vue ( Pearson Vue) depuis toujours, rappellez vous du cas "HUBY" en 3ème année. En revanche, la polémique de l’embauchabilité des master(s) est universelle (vous déclineriez par la suite le cas de votre respectueux établissement corsien).

      Dozio, le phénomène "sandrina" est un peu spécifique puisqu’on l’a pas vècu du près. "Sois fort, sois parfait, FAIS PLAISIR, depeche toi et sors d’ici" c’est le cheminement de "sandirina" et un tas de profs.

      Tressio, cette approche apparait de moins en moins efficiente, on vous propose la potion magique dite "Boykotness methode" : Ecris lui une lettre, achète un stylo BIC, dechire la lettre, mes lait dechirures dont la bouche puit don le stylo, efficacité managerielle garantie.

      Rba3io, rappellez vous bien que si tu as un diplome tu as l’air sereiux mais si tu as un climatiseur, tu as l’ai conditionné.

      En la tente, vous y est à gréer les sons ti mens les plus agréables.

      Avec les salutations de pearson vue ;) ....

      Répondre à ce message

  • Sandrine & Joséphine vont vivre au Maroc

    28 juin 2009 19:09, par SANDRINE

    Ma Sévy que j’aime...

    5 ans déjà et les souvenirs sont aussi intactes que notre amitié... Merci encore pour avoir fais de cette aventure une histoire superbe que je peux lire et relire pour regonfler mon envie de découvrir le monde et ses richesses humaines.

    Répondre à ce message

    • Bonjour, je m’installe au Maroc dans quelques mois, où en êtes-vous les filles 5 ans 1/2 après ? En tout cas je n’en reviens pas de la vitesse à laquelle vous avez trouvé 1) un logement (sans boulot, vous avez fait comment pour les papiers ????) 2) Des jobs super intéressants en à peine 1 mois. Après tous les témoignages plutôts réservés, voire négatifs, sur la recherche de logement et d’emploi (du moins à Marrakech) ça laisse vraiment perplexe. Ah mais c’est vrai : c’était AVANT la crise... En tout cas merci pour ce court (dommage) récit, ça donne envie...

      Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.