Sistoeurs

Accueil du site > Music > Method Man & Redman by Sévy & Laeti

Method Man & Redman by Sévy & Laeti

mardi 8 avril 2008, par Le Collectif Sistoeurs

Sous le choc. Voilà ce qu’il faut dire de notre état en sortant du concert de Method Man et Redman le 3 avril 2008 à Lyon. Pour un tel évènement, on revisite le reportage journalistique pour vous proposer les regards croisés de Séverine Capeille et Laetitia Tendart sur la soirée. Pour tout vous raconter, comme si vous y étiez…

Sévy : Comment décrire l’impatience ? La foule se presse devant l’entrée. Le plus explosif duo du Hip-Hop US est attendu depuis des mois, voire des années. Chacun mesure l’importance du concert de légende auquel il va assister. Method Man et Redman. Deux showmen inévitables. Deux fous furieux de 37 et 38 ans qui n’ont pas fini de nous étonner. En entrant dans la salle, il y a tellement de monde au bar que je n’imagine pas que la première partie a commencé. Avec Laeti, on traine un peu. Pourtant, il y a déjà de talentueux artistes sur la scène…

Laeti : Ce sont les gagnants de la soirée Buzzbuster qui a eu lieu la veille. Ca se passait au Ninkasi Kafé avec une scène 100% Rhodanienne. Cinq finalistes, Revolver, Alarme, La Moza, Fisto et Dialect (Le grand gagnant-) s’affrontaient pour remporter le titre de meilleur groupe de Lyon. Ce soir, La Moza (arrivé en deuxième position) et Alarme (les troisièmes) font la première partie. Les deux groupes se déchirent sur scène et le public enchanté répond avec joie. Leur show se termine pour laisser la place aux sons de NY avec, aux platines, DJ Fly . Mais l’impatience de voir les têtes d’affiche se fait ressentir. On attend…

Sévy : On attend, on attend… et qu’est-ce qu’on apprend ? Ils sont en train de manger ! Dj Fly termine son set tandis que Laeti s’étonne encore de cette capacité à ripailler avant de monter sur scène. Les illustres Meth (« Mef » comme il dit) & Red vont bientôt arriver. Je regarde l’appareil photo hyper sophistiqué que l’on nous a prêté. Un appareil avec flash, zoom et boutons dont j’ignore totalement les fonctions. Ma perplexité face à l’engin doit se lire sur mon visage. Un photographe, dont j’apprends par la suite qu’il s’appelle Maxime, s’approche de moi et improvise quelques minutes de cours en accéléré. Pas le temps de comprendre ; on doit s’engouffrer dans le passage qui se situe entre la scène et les barrières de sécurité. Tout va très vite. Les artistes autorisent les photos sur les trois premières chansons, et les groupes de photographes doivent défiler rapidement. Je me foule un poignet en sautant l’obstacle qui se trouve sur le chemin d’accès mais sur le coup, je n’ai pas mal. Je me répète les derniers mots de Maxime : « Mode rafale » ; « si tu zoomes comme ça, tu perds de la lumière » ; « le doigt appuyé là »… J’entends hurler la foule derrière moi. Meth & Red sont là. A deux pas…

Laeti : Moi je suis dans la salle. La foule s’impatiente et scande « Wu Tang, Wu Tang ». Les bras se lèvent et les mains des fans font le W du crew de Method Man. Nos gais lurons déboulent en fanfare sur des beats d’une puissance assourdissante. Le show peut commencer. Les " Blunt Brothers " l’annoncent, ils sont là pour abolir l’interdiction de fumer dans les salles de concert. A côté de moi, un jeune homme s’écrie « smoke Cheeba, smoke cheeba ». Les esprits sont chauds, garçons et filles jumpent et hurlent à en perdre le souffle. Au premier rang, c’est la cohue, tous se bousculent et reprennent en chœur « Blackout », « Big dogs »...

Sévy : Je suis les artistes à travers l’objectif en faisant de nombreux clichés. Je mise sur la quantité. Rien ne peut me déconcentrer, pas même les bouteilles d’eau qui volent au dessus de ma tête au point que je me retrouve trempée. Rien. Jusqu’au moment où Redman se poste devant moi en faisant le signe V avec ses doigts. Il reste là, allez, vingt secondes, trente ? Je ne sais pas… J’ai conscience de vivre un moment totalement privilégié, d’avoir la possibilité de faire LA photo de la soirée… et j’ai conscience d’être en train de tout rater. Redman est trop près de moi (si ce n’est pas de l’ironie du sort, ça ?!) et je ne peux pas régler l’objectif. Dans une panique désespérée, j’essaye de le tourner, à gauche, à droite… Trop tard. L’artiste est reparti. Il m’en restera au moins le souvenir. Indélébile.

JPEG - 104.6 ko
Clic, une photo de Redman...
JPEG - 66.6 ko
... et une de Method Man

Laeti : Nos deux compères s’élancent, courent, sautent dans tous les sens. On a peine à croire qu’ils sortent de table tant ils débordent d’énergie. Deux piles électriques chargées à bloc qui ne s’essoufflent pas et qui laissent le public abasourdi. Meth communique avec le public et bafouille quelques mot en Français « ça va ? C’est cool ? ». Les fans répondent « C’est cool » et c’est reparti pour une heure de folie. Chacun à leur tour, ils vont interpréter les chansons de leur répertoire solo. « Let’s get dirty » de Redman met le Transbo à l’envers et les gars se jettent des regards complices et satisfaits. Method, nous assène un grand coup avec « Fall out » repris en chœur par la fosse transpirante et toujours en délire.

Sévy : Ils disent : « L’energie que vous nous donnez, on vous la rend ». La preuve en images. Regardez la vidéo du concert, mise sur Youtube par Teuhfive :

Sévy : La vidéo montre le moment, magique, où le Hip-Hop se mêle au reggae. On reconnaît le riddim de Dawn Penn « No, no nooooo ». Le son est lourd, les basses imposent les mouvements de tête dans le rythme. Redman dit : « If you love reggae music, Make some noiseeee ! » et on « make some noise » sans rechigner. Method Man vient serrer des mains puis rejoint son « posse » pour enchainer sur les premières notes du célébrissime tube de Bob Marley : « Sun is Shining ». Un peu plus tard, c’est l’hystérie collective sur « How High Part 2 » : le public reprend en chantant le refrain « I, I get so high ». Redman saute dans la foule.

Laeti : Il parait qu’il aurait perdu une chaussure à ce moment-là. Quoiqu’il en soit, il est littéralement « repêché » par un gars aux épaules de déménageur.

Sévy : L’ensemble du concert est ponctué de moments intenses. Tandis que Laeti et moi montons au dernier étage des gradins dans l’espoir d’avoir un peu d’air (ce qui est absurde) et un peu plus d’espace pour danser (bis), les deux artistes rendent un hommage retentissant à Ol’ Dirty Bastard, membre du Wu Tang disparu en 2004. « Say ODB » et le public tape du pied et crie « ODB ». J’essaye encore de faire des photos. Du haut des gradins, je suis désormais trop loin. Je déteste cet appareil.

Laeti : Je décide à mon tour de prendre l’appareil pour faire quelques clichés, mais il est définitivement trop sophistiqué pour nous. J’abandonne et danse. Intense et émouvant également, les hommages aux rappeurs disparus, tels 2Pac ou Biggie. C’est ensuite que démarre une session « Old school ». On oublie illico que nous sommes en train de nous déshydrater et on réécoute avec bonheur les titres de nos jeunes années. La touche finale, que dis-je ? Le big bang de la soirée, viendra de l’interprétation de « Rappers Delight » de Sugarhill Gang.

Les photos qui illustrent cet article sont de Maxime Roccisano .

Myspace Method Man

Myspace Redman

Répondre à cet article

4 Messages de forum

  • Method Man & Redman by Sévy & Laeti

    9 avril 2008 10:45, par josaï
    Quel dommage que je n’ai pas pu assister à ce concert ! En tous cas, je tiens à vous remercier les filles car grâce à votre texte et grâce aux différentes photos, j’avais l’impression de faire partie de la fête. Method et Redman sont vraiment ce qu’on appelle des "bêtes de scène" et j’espère qu’ils feront à nouveau un détour par Lyon afin que je me défoule sur leurs sons. Big bisous !

    Répondre à ce message

  • Merci !!

    9 avril 2008 20:44, par Nath
    snif !snif ! voila de quoi me faire regretter de ne pas avoir ete au concert ! mais heureusement que vous etes la pour nous faire revivre ce SUPER moment ! un grand merci a vous les filles ! j’ sais pas s’qu’on ferait sinon... ;D

    Répondre à ce message

  • Method Man & Redman by Sévy & Laeti

    10 avril 2008 00:46, par Maxime R

    désolé si j’ai utilisé trop de jargon dans ma leçon improvisée... :-( sinon le concert était il est vrai énoooorme et quel privilège de pouvoir savourer le début aux pieds de ces légendes ! classse sinon mes autres photos (faut bien faire sa pub !) se trouvent sur mon blog :

    à plus !

    Voir en ligne : Blog photo de Maxime R

    Répondre à ce message

  • Method Man & Redman by Sévy & Laeti

    11 avril 2008 00:12, par Milla
    Merci de ne faire vivre en live des moments pareils.

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.