Sistoeurs

Accueil du site > Prose Hack > Sailing to Philadelphia (home sweet homme)

Sailing to Philadelphia (home sweet homme)

vendredi 16 mars 2007, par Mireille Disdero


Philippe s’amuse à imiter le rugissement de Steph dans la nuit. Déconnez-pas, ma bouteille d’eau à côté de mon lit quand je dors, c’est vital ! Philippe, tu le savais. C’est pour ça que tu l’as remplacée par un alcool de superette... pendant que Steph ronflait de son premier sommeil ! Et c’est ainsi que, croyant boire son eau, il s’est enfilé du gros rouge, le recrachant aussi sec avec (en supplément pour nous) son hurlement digne d’un Romero du meilleur cru. Avant - APRES le cri. Après ? Il t’a jeté dehors avec ton sac même pas déballé. Dans la rue, finie la rigolade. De gris puis noir, tu es devenu chocolat. Alors... je n’ai pas voulu te laisser seul sur ce trottoir que tu aurais fini par faire. Vrai ? Il me sourit sans répondre. Assis face à moi, avec la régularité d’un métronome, Steph avale verre après verre d’un Bandol frais comme le lait cueilli chez la vache.

Bien plus tard, quittant le restaurant, je comprends qu’il ne tiendra pas debout seul dans la nature urbanisée et finira croqué par la lune dans le caniveau. A moitié écrasée sous son poids, je le ramène donc chez lui. En pénétrant dans le couloir de son appartement, je parviens à éviter de nous abîmer contre le vélo menaçant, derrière la porte. Ensuite je le pousse vers le lit, le déshabille en gardant les yeux ouverts (il est plutôt caleçon). Il git maintenant tel un gamin que je viens de border et embrasse ma main Merci, merci... Je me dégage rapidement avec l’envie d’un bout de nuit sans filtre. Vers la rue Granet, avec mon ombre qui glisse sur le mur comme un clone filiforme et discret, je chante doucement... Sailing to Philadelphia [1]. Pourtant je n’y suis jamais allée. Pourtant la nuit est tendre comme la peau de cet homme que j’ai quitté tout à l’heure.

Notes

[1] Sailing to Philadelphia, Mark Knopfler 2001

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.