Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > Béance

Béance

dimanche 8 octobre 2006, par Cathy Garcia


jour après jour
sa pelletée de survie
sa cuisine mentale
son mortier pour que ça tienne
les édifications
ces petites cloisons
pour éloigner la mort
contenir les nerfs
de la folie

jour après jour
façonner le vide
en faire une existence
ni trop
ni trop peu
chercher l’aplomb
sans se dessécher
accuser les coup
ou leur pardonner plutôt

ils ne savent pas ce qu’ils font
les humains
ils tâtonnent
ils sont malades
contaminés de conscience
ils ont muté
les humains
mais pas assez encore
ils sont perdus

la conscience pèse
et il nous faut monter
monter sans cesse
se délester
malgré et par elle
la pensée monture

se perdre
trouver son négatif
l’inclure

dissoudre la dualité
accoupler les contraires

tant de pierres
philosophales
mais la créature souffre
l’appel à la chute
à la faiblesse
à la béance
est trop puissant

s’y soumettre
est une jouissance
trop troublante

pulsations souterraines
dans les profondeurs
se jouent des parties
essentielles

tout est occulte
l’humain
idolâtre obscur
englué dans la matière
qui le contrôle
son socle le dévore

masqué
de toute-puissance
l’humain exhibe le sceptre
de son extrême
fragilité

roi des cons

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.