Sistoeurs

Accueil du site > Anor mâle > Israël : la layette bleue

Israël : la layette bleue

lundi 7 août 2006, par Franca Maï

C’est un bébé habillé d’une layette bleue. Sans tête. Avec un corps élastique comme tous les bébés du monde. Un qui balbutiait à peine, un qui se taira à jamais. Il est le miroir d’une guerre menée contre le « terrorisme », une guerre folle cautionnée par vos démocraties belliqueuses que justifient des antiennes insensées, particulièrement celle du droit du plus fort.


- Quels justificatifs pouvez-vous donner à la mort de ce bébé ?

- Par quels chemins retors soulagez-vous vos cerveaux ? En vous targuant d’un : C’était un terroriste !... ou bien d’un : Le bouclier d’un terroriste, pour sûr ! ...

- Comment formatez-vous votre conscience ?

Expliquez-moi un peu...

« ...Nous n’avons trouvé aucune trace de combattants du Hezbollah à Cana, a dit Kassem Shaulan, un secouriste et responsable de l’entraînement pour la Croix-Rouge... »

Portez-vous le même regard sur vos propres enfants après le carnage de Cana et continuez-vous à leur offrir de jolis crayons de couleurs pour qu’ils décorent les obus destinés aux « ennemis » ou bien l’image de ce bébé à la tête pulvérisée, brouille-t-elle enfin votre champ de vision en vous inoculant le doute ?

Vos armes sont plus sophistiquées à ce qu’il paraît.

Selon les constatations du Dr Juma as-Saqqa, porte-parole de l’hôpital as-Shifa de Gaza sur un corps palestinien.

« ...Le foie était intact mais complètement carbonisé, les poumons minutieusement détruits comme s’ils avaient explosé de l’intérieur. Plus qu’à une réaction chimique, je penserais plutôt à l’effet de radiations, mais je répète que nous n’avons jamais rien vu de semblable ... »

Réfléchissez-bien.

Le plus fort n’est pas celui qui obtient la victoire sur une montagne de cadavres et dans une mer de sang. Le vainqueur est le sage, celui qui voit loin. Beaucoup plus loin qu’un lopin de terre aux frontières verrouillées.

Le sage anticipe le rire des enfants en laissant vivre leurs visages sans les mutiler.

Le sage gagne par sa conviction à cultiver la paix en tenant ses engagements.

Photo extraite du site : questionscritiques

Attention images dures

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.