Sistoeurs

Accueil du site > Humeurs > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

samedi 25 juin 2005, par Franca Maï

Nous, êtres humains et promeneurs sur le fil mortel de la vie, nous, passagers précaires de ce beau pays inconstant baptisé France, fange d’égalité, fraternité et autres fadaises, sommes aujourd’hui les voyeurs pris en otage devant l’agonie programmée d’une femme de 48 ans qui a vécu plus de dix-huit longues années, derrière les barreaux.

Captez-bien ses nom et prénom : Nathalie Ménigon.

Ancien membre d’Action Directe, elle est partiellement hémiplégique et dépressive, suite à des attaques cérébrales. Elle se vide de son sang, de son oxygène, de son souffle à petit feu, mais la Justice contemporaine qui prétend avoir aboli la peine de mort en 1981, s’ébroue dans les eaux troubles de la torture lente, en la maintenant encagée. Sans ciller et avec un sadisme indéfectible. La Justice est si imbue de son bon Droit et de ses lubies...

Elle n’achève plus les fauves à la guillotine, elle capture jusqu’à leurs derniers râles, les yeux infectés de gourmandise. Elle observe dans sa suprême sophistication comment malgré les coups, les humiliations, les murs d’isolement, la folie en déroute, les fauves osent respirer encore... Comment les fauves s’entêtent à lutter. Bouches écrasées au sol. Avalant la terre qui les ensevelira, encore vivants.

Mais...

sans ce repentir gluant de bon aloi qui sied aux faux-culs et aux dangereux calculateurs pour abréger leur peine avec la bénédiction de la morale.

Car Nathalie Ménigon a déclaré en répondant à une question du procureur : « ...qu’en cas d’insurrection armée générale dans toute la France, elle reprendrait le fusil, même en fauteuil roulant... »

Les fauves ne sont et ne seront donc jamais matés. Ils ont leur dignité, ils suivent leur cohérence.

« Expérimentation » instructive.

Nathalie Ménigon n’use pas de tactique pragmatique, elle est honnête. C’est dans cette loyauté exprimée que loge sa perte.

La justice préférant entendre le chant malin du pardon pour se rassurer et cautionner sa propre existence.

Elle peut achever pernicieusement un être humain mais elle ne peut tuer ses convictions.

La justice oublie-t-elle que les fantômes parlent mieux aux vivants ? ... surtout les martyrs...

Il existe pourtant une loi Kouchner qui pourrait faire cesser le jeu pervers de la vengeance d’un Etat mais cette loi-là n’est appliquée que dans un brouillard fallacieux, au gré du vent, des humeurs et des mots d’ordre. Elle s’épanouit à géométrie variable. Maurice Papon - pour ne citer que lui - technicien on ne peut plus zélé du service public, goûte désormais aux joies crépusculaires des ailes de la liberté.

Jugé un peu cireux à l’aube de ses 92 années, l’ancien fonctionnaire de Vichy responsable et reconnu coupable de la déportation de milliers de Juifs pendant la seconde guerre mondiale -sur la foi de deux expertises médicales- a été remis en dehors. Elles établissaient cliniquement un état de santé incompatible avec le maintien en détention.

Le regard des experts se brouille-t-il systématiquement par les rayons d’une morale douteuse, lorsqu’il se penche sur le cas des prisonniers politiques ? ...

Deux heures d’interrogatoire, de plaidoirie, de second procès du groupe AD sonnent le glas pour Nathalie Ménigon.

Le procureur s’étant clairement opposé à sa demande encadrée, au motif qu’elle est trop malade pour sortir de prison ! ...

Le surréalisme de l’argumentaire ne trompe personne.

Pourtant, la soeur de René Audran et l’épouse de Georges Besse, familles des victimes d’Action Directe, dont le témoignage - recueilli par le président du tribunal - a été cité à l’audience, ne sont "pas opposées" à une libération conditionnelle, seul, le policier blessé dans l’attentat visant les locaux d’Interpol à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) en 1986, y est hostile.

Nathalie Ménigon a payé sa dette de sang à la société. Chèrement, sans faillir, jusqu’à la frontière de l’intolérable. Elle a engagé un tiers de sa vie. Elle a conscience qu’elle ne réparera pas la mort. Pourquoi voulez-vous alourdir son enfer quotidien ?

Laissez-là en paix. Donnez-lui une justice équitable. Celle-là même qui nous différencie du monde animal.

C’est la troisième fois, que Nathalie Ménigon passe devant la juridiction régionale de libération conditionnelle. A deux reprises, les magistrats n’ont su que dire non.

Ouvrez-lui les portes vers la lumière qui réchauffe.

Ne la laissez pas crever comme une chienne mouillée dont on se débarrasse pour pouvoir partir en vacances.

Dans la claustrophobie des couloirs de l’indécence et des zones de l’arbitraire.

Montrez-lui, un visage humain. Pas une mascarade.

Nous, êtres humains et promeneurs sur le fil mortel de la vie, nous, passagers précaires de ce beau pays équitable baptisé France, fange d’égalité, fraternité et autres fadaises, nous ne cautionnerons pas la peine de mort déguisée. En voyeurs patentés.

copyleft : e-torpedo.

Répondre à cet article

12 Messages de forum

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    28 décembre 2005 23:02, par Brother..(YZ)

    Bonjour Franca..

    Je (re)tombe sur cet article no comment..

    Alors, sisters, comme un curé du secours catho de cellule en cellule avec son sourire, like a beggar going from door to door (Neil Young) avec sa sébille, je sollicite de votre bienveillance d’accepter mes voeux..

    Et de me faire l’aumône de croire que vous avez de l’importance.

    Plus a donner que de comptes à rendre.

    La vie est belle, espérez..

    al

    Répondre à ce message

    • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage 13 février 2007 11:40, par Maï Franca

      Campagne pour la libération des prisonniers d’Action Directe

      ACTIONS, MANIFS, MEETINGS, DEBATS, PROJECTIONS, CONCERTS... Dates à venir...

      Liste non exhaustive et soumise aux changements fréquents...

      - VENDREDI 9 FEVRIER 2007 - 17h.

      Bordeaux

      Organisation : ?

      - Concert de soutien au cadre de la campagne pour la libération des prisonniers d’ Action directe avec : LE CRI DU PEUPLE, LA K-BINE + PSIKO MC, KHALIFRAT,CARTOUCHE, DJ SUBLIME...

      7 Euro

      LE JONATHAN II, Rue du Commerce, Bordeaux

      - SAMEDI 10 FEVRIER 2007 - 18h.

      Toulouse

      Organisation : Coll. du Sud-Ouest

      - Concert de soutien avec JIM MURPLE MEMORIAL, LA FRACTION, MEDEF INNA BABYLON, LET ME DIE ALONE, CALAVERA

      10 Euro

      LA MOUNEDE, Toulouse

      - DIMANCHE 11 FEVRIER 2007 - 17h.

      Paris et RP

      Organisation : Coll. contre culture

      - Présentation de la campagne, infos, table de presse.

      - Projection du film de Pierre Carles "NI VIEUX, NI TRAITRES" (1h30). Né d’une rencontre entre Pierre Carles (réalisateur des films "Pas vu, pas pris", "Attention danger ! Travail !") et Jacques G. révolutionnaire anti-franquiste dans les années 70, ce film revient sur des expériences de luttes armées à travers le regard de militant-es ayant appartenu a différents groupes tels que les G.A.R.I., le M.I.L., A.D., les F.T.P. ...

      - Soirée pousse disques avec le "1984 VICTORY ORCHESTRA".

      Caisse de soutien, prix libre.

      LE SAINT SAUVEUR, 11 rue des Pannoyaux, 75020 Paris - Métro : Ménilmontant.

      - VENDREDI 16 FEVRIER 2007 - 19h

      Paris et RP

      Organisation : Coll. contre culture

      - Présentation de la campagne, infos, table de presse.

      - Concert hip-hop avec SCHERZO, 3K2N et EME2K MASKA.

      Caisse de soutien prix libre.

      LE 96, 96 boulevard de Charonne, 75020 Paris - Métro : Avron.

      - VENDREDI 16 FEVRIER 2007 - 20h30

      Saint Claude

      - Projection du film "Ni vieux ni traîtres" (P. Carles et G. Minangoy)

      - Infos et débat

      LE COFFRE FORT, Saint Claude (Jura)

      - LUNDI 19 FEVRIER 2007 - 20h00

      Marseille

      Organisation : Coll. Libérez-les ! - Marseille contact : hainedeschaines@no-log.org

      - 20h Emission radio « haine des chaînes » retransmise sur radio galère en direct du Daki Ling

      - 21h Projection du film "Le marathonien de l’espoir" en présence de Charlie Bauer

      - 22h30 Débat en présence de Charlie Bauer et Helyette Besse

      1Euro50 l’adhésion à la salle + entrée à prix libre pour la solidarité avec les prisonniers

      LE DAKI LING, 45 rue d’Aubagne, 13001 Marseille

      - MARDI 20 FEVRIER 2007 - 20h30 Marseille

      Organisation : Coll. Libérez-les ! - Marseille contact : hainedeschaines@no-log.org

      - 20h30 Projection du film "Ni vieux ni traîtres" (P. Carles et G. Minangoy)

      - 22h Infos et débat en présence de Pierre Carles (sous réserve) et de certains protagonistes du film

      1Euro50 l’adhésion à la salle + entrée à prix libre pour la solidarité avec les prisonniers

      LE DAKI LING, 45 rue d’Aubagne, 13001 Marseille

      - JEUDI 22 FEVRIER 2007 - 20h30

      Strasbourg

      Organisation : Lucha y Fiesta

      - Concert avec MEDEF INNA BABYLON, ENREGISTRE PAR STEVE ALBINI, BATTLING SIKI

      LE MOLODOI, 19 rue du Ban de la Roche, Strasbourg

      - SAMEDI 24 FEVRIER 2007 - 12h

      Organisation : Nlpf !, Coll. du sud-Ouest, Libérez-les !, Défense Active...

      - Rassemblements simultanés devant les prisons où sont incarcérés les militant-es d’Action Directe : LANNEMEZAN (65), ENSISHEIM (68), et pour l’Ile de France, BAPAUME (62)

      Contacter les collectifs de soutien via leurs sites ci-dessous pour les covoiturages.

      - LUNDI 26 FEVRIER 2007 - 18h30

      Paris et RP

      Organisation : Défense Active

      - Conférence de presse et réunion publique avec Héllyette Bess, Alain, Jean Pierre Bastide, Jean Pierre Duteuil, Alain Krivine, Daniel Cohn Bendit, et d’autres intervenant-es.

      Paris, Bourse du travail rue du chateau d’eau - Métro : République.

      - JEUDI 1er MARS 2007 - 18h.

      Paris et RP

      Organisation : Nlpf !

      - Rassemblement devant l’Administration Pénitentiaire (rendez vous mensuel chaque 1er jeudi du mois !) angle rue de la Verrerie et de la rue du Renard.

      Métro : Rambuteau ou Hotel de Ville.

      - VENDREDI 2 MARS 2007 - 19h

      Paris et RP

      - Meeting du collectif Ne laissons pas faire ! sur la campagne en cours et la situation des prisonnier-es d’Action Directe.

      LE F.I.A.P., 14 rue cabanis, 75014 - Métro : Glacière.

      - SAMEDI 3 MARS 2007 - 16H

      Paris et RP

      Organisation : Coll. contre culture

      - Présentation de la campagne, infos, table de presse.

      - Exposition de dessins de THIERRY GUITARD sur la prison et la répression.

      - Projection du film "RETOURS SUR MON PARCOURS MILITANT" (1h30 )

      - Débat avec les collectifs de soutien DEFENSE ACTIVE et NE LAISSONS PAS FAIRE.

      - Resto-bouffe de soutien et concert acoustique blues, rock, chanson et gouaille de première avec SCHULTZ & KIK et B-ROY SEUL TOUT.

      Centre international de culture populaire, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris - Métro : Nation ou Rue des Boulets.

      P.A.F. de soutien : 5 euros.

      - SAMEDI 10 MARS 2007 - 16h.

      Paris et RP

      Organisation : Coll. contre culture

      - Présentation de la campagne, infos, table de presse.

      - Projection du film "RETOURS SUR MON PARCOURS MILITANT".

      - Musiques et chansons acoustiques.

      ESPACE LOUISE MICHEL, 40 rue des Cascades, 75020 Paris - Métro : Jourdain ou Pyrénées.

      - DIMANCHE 11 MARS 2007 - 13H.

      Paris et RP

      Organisation : Coll. contre culture

      - Présentation de la campagne, infos, table de presse.

      - Projection du film "RETOURS SUR MON PARCOURS MILITANT".

      - Concert hip hop et rock’n’roll avec LA K-BINE featuring PIZKO M.C., TURTLE RAMBLERS, THE DREGS et LOBSTER KILLED ME. Cette journée se déroule alternativement dans deux lieux l’un en face de l’autre :

      LE MANATHAN, 52 rue Edouard Vaillant et L’HARMONIE, 45 rue Edouard Vaillant, 93100 Montreuil - Métro : Croix de Chavaux.

      Caisse de soutien prix libre.

      - DIMANCHE 18 MARS 2007 - 19H.

      Organisation : Coll. contre culture

      - Infos, table de presse, caisse de soutien.

      - Projection du film de Pierre Carles "NI VIEUX, NI TRAITRES".Une exposition des collages de Joëlle Aubron est prévue dans ce même lieu vers la fin du mois, mais les dates ne sont pas encore définies, à suivre...

      LE MALDOROR, 10 rue du Grand Prieuré, 75011 Paris - Métro : République ou Oberkampf. Initiatives passées... Trop tard vous les avez ratées !

      1er fév. 07 Rassemblement devant siège AP, Paris

      Organisation : Nlpf !

      29 Jan 07, Utopia Montreuil Diff. film Joëlle Aubron

      Organisation : Folklore de la zone mondiale

      source : Ne laissons pas faire

      - Lire également :

      L’heure est à l’ouverture des cages

      DERNIERE MINUTE

      Marseille

      Deux rendez vous de la campagne 20 ans de trop - 20 ans BASTA !

      au DAKI LING, 45 rue d’Aubagne, 13001 Marseille 1Euro50 l’adhésion à la salle + entrée à prix libre pour la solidarité avec les prisonniers

      LUNDI 19 FEVRIER 2007 - 20h00

      - 20h Emission radio « haine des chaînes » retransmise sur radio galère en direct du Daki Ling

      - 21h Projection du film "Le marathonien de l’espoir" en présence de Charlie Bauer

      - 22h30 Débat en présence de Charlie Bauer et Helyette Besse

      MARDI 20 FEVRIER 2007 - 20h30

      - 20h30 Projection du film "Ni vieux ni traîtres" (P. Carles et G. Minangoy)

      - 22h Infos et débat en présence de Pierre Carles (sous réserve) et de certains protagonistes du film

      Répondre à ce message

    • Tuer un homme, c’est : tuer un homme.

      Rien ne peut le justifier.

      Répondre à ce message

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    12 février 2007 20:56, par catherine
    Un prochain jugement est il Prevu pour Nathalie Menigon ? S’il y a des manifestations de soutien je voudrai vraiment en faire parti. Nathalie a purgé sa peine elle a gagné le droit de se soigner en liberté Declic : je viens de voir Papon se rendre librement a l’hopital et j’ai envie de vomir. La loi Kouchner est pourtant une bonne loi.

    Répondre à ce message

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    10 mai 2007 17:49, par levoltaire

    Deux problèmes surgissent à la lecture de cet article.

    1/vous présentez Nathalie Ménigon comme une héroïne fidèle à ses convictions. Je pensais qu’elle était une terroriste meutrière.

    2/Vous mentionnez la déclaration de Nathalie Ménigon selon la quelle elle reprendrait volontiers les armes, "même en fauteuil roulant". Ceci pour moi explique la réticence de la Justice à la relâcher. Relâcherait-on un tueur en série si il affirmait récidiver volontiers ?

    Je n’ai pas d’opinion quant au traitement médical inadéquat qui lui est réservé car je n’ai pas accès à cette information. Par contre, si effectivement Nathalie Ménigon, au même titre que tout autre détenu, n’était pas soignée comme il le faut, je trouverais la situation inacceptable.

    Répondre à ce message

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    13 juillet 2007 20:19, par Alix
    je souhaite de tout coeur que Nathalie soit libérée le plus tôt possible. Au nom de l’humanité. Alix

    Répondre à ce message

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    18 juillet 2007 22:58, par Franca Maï

    Le 28 juin 2007 à 13H30, Nathalie Ménigon a comparu en appel pour sa demande de libération conditionnelle. La décision sera rendue le 19 juillet 2007.

    Mobilisons-nous pour que la porte qui vient de s’entrouvrir ne se referme pas, ces prochains jours sont décisifs ! Jeudi 19 juillet 2007

    Jour du rendu de la décision ! Paris

    - 19h00

    Réunion de mobilisation (CICP, 21-ter rue Voltaire, 75011, M° rue des Boulets ou Nation).

    Samedi 21 Juillet 2007 Bapaume

    15h00

    14ème RASSEMBLEMENT MENSUEL DEVANT LES PORTES de la PRISON [Chemin des Anzacs, sortie Bapaume par autoroute A1 Paris-Lille] Pour exiger la liberté pour Nathalie MENIGON et tous les prisonniers politiques.

    Soyons Nombreux-es !

    source : Ne laissons pas faire !

    Publié le 18 juillet 2007 par torpedo

    Répondre à ce message

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    19 juillet 2007 16:19, par didierdeberck

    il faut se rappeller que cette personne a tue de sang froid le genral audran et georges besse .elle a ete condanne a perpetuite cest a dire jusqua la fin de ces jours pour ces actes horribles elle a joue elle doit donc payer le probleme en france cest que les detentions a perpertuite ne sont jamais appliquees

    mais si la peine de mort avait ete appliquee ( elle la meritait doublement ) son probleme de grace et de liberation ne se poserait meme pas ...............

    Répondre à ce message

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    23 juillet 2007 14:18, par Jwhite
    Cette femme n’est juste qu’une meurtrière qui ne récolte que ce qu’ elle a semé !!!!!! Comment peut on oser la plaindre de son sort alors qu elle a pris la vie de 2 personnes sans manifester le moindre remord ????? Que sa souffrance lui rappelle celle de la famille des victimes !!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage 27 juillet 2007 00:28, par Franca Maï

      En réponse à Jwhite

      Bien sûr .... on ne répare pas la mort mais... Nathalie Ménigon a passé plus de ... vingt années en prison dans des conditions que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi. Elle a payé sa dette, laissez-la respirer... Gardez votre haine, transformez-la en énergie efficace et positive pour défendre tous les exploités et corvéables à souhait dont certains se suicident actuellement dans l’indifférence la plus totale pendant que leurs exploiteurs encaissent les dividendes en se frottant les mains et la panse. Ces souffrances-là, ne vous parlent-elles pas ? ...

      Répondre à ce message

  • > Nathalie Ménigon : Le voyeurisme en otage

    11 octobre 2007 04:58, par LOLO
    n’arrive plus,tout simplement à joindre nathalie en "ex" prison depuis trois ans.pourquoi ? SON CHOIX OU.... ?..quoi ?

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.