Sistoeurs

Accueil du site > Prose Hack > Suicide collectif

Suicide collectif

samedi 22 septembre 2012

« La pluie me cingle. Elle n’arrête pas sa sale logorrhée agaçante. Ça me prend sérieusement la tête d’entendre toutes les gouttes claquer sur le macadam. Bordel, je voudrais du soleil !... Un énorme, éclatant et franc, qui éclairerait la terre de toute sa clarté altruiste.

Cette grisaille déteint sur les individus. Je réalise que beaucoup de gens ne savent pas comment occuper leur temps libre. L’art se meurt dans l’indifférence totale. Le tube cathodique enneigé les abrutit et brouille leurs réflexions. Mais ont-ils réellement envie de réfléchir, de se positionner, de changer le cours du destin ?...

Quel type d’électrochoc pourrait les faire réagir ?

Tout le monde scotche son globe oculaire. On distingue le mur et pourtant on fonce tout droit dedans. Un véritable suicide collectif. »

Franca Maï, Pedro, Cherche-Midi (2007)

Répondre à cette brève


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.