Sistoeurs

Accueil du site > Livres > Divino Sacrum, un roman de Franca Maï

Divino Sacrum, un roman de Franca Maï

mardi 27 septembre 2016, par Séverine Capeille

Je ne peux cacher l’émotion que me procure cette publication. Voici le dernier livre de Fanca Maï. Celui qu’elle a écrit avec ses entrailles et qui témoigne de son dernier combat. Bruno Pochesci a tenu sa promesse. Qu’il soit ici sincèrement remercié pour sa persévérance dans ce difficile projet et pour le sens qu’il redonne à l’expression "donner une parole". Il reste encore des éditeurs audacieux. OVNI en fait partie. Merci à eux pour la sincérité de leur démarche et pour avoir décidé, en accord avec la fille de Franca, de reverser une partie du prix de vente du livre à l’Institut Gustave Roussy de VIllejuif. Repose en paix, Franca, et Fuck la mort !

Petit avant-goût :

« Un coquelicot... Parlez-moi de ce voisin du pavot, aux sépales caducs, familier des étendues à l’infini... ! Décriv­ez-moi cette plante herbacée à l’existence fugitive, d’un rouge incarnat comme les lèvres goulues des jeunes filles en fleur, mais surtout ne prononcez pas ce mot obscène, ce mot froid comme du métal qui provoque des frayeurs inconnues, mouillant les draps fiévreux, ce mot qui ne me dit rien qui vaille pour l’instant. »

Lorsque Malva découvre son cancer, c’est tout son quotidien qui s’en trouve ébranlé. Décidée à faire la peau au crabe qui ronge la sienne, elle doit, en parallèle, s’atteler à remodeler son univers, et à affronter la lente dérive d’un amour passionnel.
Quitte à se munir d’un coquelicot.

Dans Divino Sacrum, Franca Maï brosse le quotidien cru des cancereux dont la souffrance est tue par une porte close, tout en y extrayant l’incandescence de la passion.

Pour l’achat de ce livre 4 euros seront reversés à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif pour soutenir la lutte contre le cancer.

Explications de l’éditeur : De l’histoire d’une promesse...

C’est lors du second semestre 2014 que Mrs Smith voit un statut Facebook de Bruno Pochesci, véritable bouteille à la mer, dans lequel il disait avoir fait à une de ses amies une promesse sur son lit de mort et qu’il cherchait un moyen de l’honorer.

À l’époque, nous étions toujours en phase administrative de la création d’OVNI, mais cet « appel à l’aide » nous fit immédiatement tendre l’oreille, et Mrs Smith demanda plus d’informations à Bruno. S’ensuivirent quelques échanges de mails où il nous confia la lecture d’un manuscrit dont la lecture nous ébranla. C’est à la suite de cette lecture que nous avons décidé de rencontrer Bruno, lors de la convention de l’imaginaire de Sèvres, afin de discuter un peu plus avant de cette promesse que nous avions envie d’honorer à ses cotés.

Franca Maï.

Je ne sais pas si ce nom vous évoque quelque chose. S’il vous interpelle. S’il vous semble familier. Mais c’est bien d’elle qu’il s’agit ici. Elle, cette grande dame de la littérature. Elle, auteure, actrice, réalisatrice, productrice, femme et mère. Elle jouait au cinéma dans Fascination de Jean Rollin, eut comme partenaires Jean Rochefort, Jean Carmet, Jean-Pierre Marielle ou encore Fabrice Lucchini...

Mais c’est dans la littérature qu’elle se fait plus connaître. Entre 2001 et 2009, Franca publie plusieurs romans, courts et forts, au Cherche midi.

En 2008, sa vie bascule. Franca se découvre un cancer. Quelques années plus tard, elle écrit Divino Sacrum, dans lequel elle met en scène Malva, qui se bat avec rage contre la maladie. Franca nous immerge dans le quotidien de cette femme, nous fait partager ses angoisses, ses désirs, sa lutte permanente, et son indéfectible optimisme. Ce qu’elle nous livre, c’est aussi un hommage. Celui qu’elle rend au personnel soignant. Celui qu’elle rend à la vie. À l’amour. Entre sourire et larmes.

C’est sur les marches du bâtiment menant à la convention des imaginaires de Sèvres que Bruno et nous entamons une conversation à bâtons rompus autour de ce roman. Mrs Smith et moi lui faisons part de l’émotion qui nous a étreints à la lecture du manuscrit, et nous lui assurons partager son envie de pouvoir le faire lire au plus grand nombre. Lors de cette conversation, nous apprenons les circonstances de l’avortement de ce texte, et nous promettons alors à Bruno de revenir vers lui dès qu’OVNI serait une réalité.

Parce qu’en 2014, rien n’était encore terminé.

Au moment où, mi 2015, OVNI sort de terre, le roman de Franca nous hantait toujours. Nous avions dorénavant les moyens de poursuivre notre démarche. Un nouveau contact pris avec Bruno nous permit de rencontrer sa fille au cours du mois de décembre 2015. Et cette nouvelle rencontre n’a fait que nous confirmer que nous prenions la bonne décision.

Aujourd’hui, après de nombreux mois, nous sommes enfin en mesure de tenir la promesse que Bruno a faite à son amie.

Divino Sacrum va voir le jour, sous notre bannière. Et ce texte, au moins autant que tous nos autres textes, se devait d’être publié. Et d’être lu, par le plus grand nombre. Car il se dégage de sa lecture une dose d’optimisme qu’il nous aurait au départ semblé impossible à trouver dans ce genre de fiction.

Chacun a un rapport particulier à la maladie. Chacun l’affronte et la gère différemment. Avec force, tristesse, courage ou peine.

Nous, nous ne pouvons que nous associer au combat mené par toutes les personnes atteintes de cancer.

C’est la raison pour laquelle, en accord avec la fille de Franca, nous avons décidé de reverser une partie du prix de vente du livre à l’Institut Gustave Roussy de VIllejuif.

Nous proposons Divino Sacrum au prix de 16,90 €. Et, sur ces 16,90 €, c’est 4 € que nous reverserons à cet institut. Par cette démarche, nous espérons participer, à notre modeste échelle, à la recherche d’une solution pour toutes les personnes atteintes de cette putain de maladie.

Notre démarche est on ne peut plus sincère. Mrs Smith avait eu un déclic lorsqu’elle a lu ce message « anodin » sur Facebook. Aujourd’hui, presque deux ans plus tard, nous sommes allés au bout de notre démarche. La promesse est tenue. Et nous en sommes fiers. Nous espérons que la lecture de Divino Sacrum vous apportera autant de joie et d’espoir qu’elle vous remuera les entrailles.

Parce que c’est l’effet que cela nous a fait.

Et parce que nous voulons y croire.

***

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER LE LIVRE SUR LE SITE DES EDITIONS OVNI

***

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.